Marleau Lise – Aller à la rencontre des jeunes adultes…

Retour à portraits

Aller à la rencontre des jeunes adultes, une mission d’accompagnement

« Je pense souvent à Marie-Rose Durocher qui allait vers les délaissés de son quartier, sa présence réconfortante aidait tout le monde, mais en particulier les jeunes », confie Sr Lise Marleau pour parler de son engagement au sein de l’organisme le Phare de Longueuil qui célèbre ses 20 années d’existence en 2019.

Membre du conseil d’administration depuis décembre 2018, à la suite de Sr Suzanne Leclaire qui y a siégé pendant six ans, Sr Lise s’est aussi engagée au sein du Club des priants.  Ce groupe rassemble une centaine de personnes essaimées un peu partout, mais en communion d’esprit par la prière. Ces personnes prient régulièrement pour soutenir, encourager et faire naître l’espérance chez les jeunes de 16-35 ans.

Aller à la rencontre des personnes marginalisées

Créé en 1999 dans le but d’offrir un lieu de rencontre à l’extérieur du cegep pour permettre aux jeunes de se rencontrer, de fraterniser, de manger ensemble et de rendre certains services dans la communauté, le Phare de Longueuil a vu sa mission évoluer avec le temps. L’initiative d’un groupe d’étudiants appuyé par leur animateur de pastorale et le diocèse de Saint-Jean-Longueuil à l’époque, a étendu son rayonnement.

Le Phare de Longueuil rassemble désormais des jeunes de 16-35 ans désireux d’aller à la rencontre des personnes marginalisées dans notre société. L’encadrement apporté par l’organisme permet aux jeunes de vivre une expérience dans un contexte éducatif et sécuritaire auprès de personnes en marge de la société. Cette ouverture et cette démarche vers l’autre confrontent leurs préjugés.  

On comprend mieux pourquoi Sr Lise se sent interpellée. « Cet engagement rejoint ma disponibilité à l’Esprit. Je me laisse déranger par la différence. Les valeurs de justice, charité active, écoute, amour des personnes, expérimentées au Phare, sont aussi des valeurs SNJM. »

L’importance de soutenir les jeunes

L’engagement auprès du Phare « me permet de travailler pour et avec des jeunes. » Sr Lise utilise tous les moyens à sa disposition pour contribuer aux objectifs de l’organisme. L’accompagnement des jeunes dans leur projet, le soutien du Club des priants, la collaboration avec la secrétaire, la participation aux diverses activités de l’organisme, aux concerts, aux conférences. « Le Phare de Longueuil est devenu pour moi un nouveau lieu de ressourcement. »

Sr Lise a donné un petit souffle supplémentaire à son engagement au sein du Club des priants en sensibilisant les sœurs de la communauté locale à laquelle elle appartient. C’est ainsi que chaque jeudi, à la fin de l’office récité en commun, les sœurs prient ensemble pour la mission du Phare de Longueuil.

Avec son travail de contact au sein du Club des priants par téléphone ou par courriel avec certains membres éloignés et son engagement au sein du conseil d’administration, Sr Lise se dit dynamisée. « Ce qui me fait vivre, c’est la participation dynamique des membres du conseil d’administration et leur engagement. C’est aussi le contact avec les jeunes les plus blessés de la vie, ce sont aussi toutes ces expériences de solidarité avec les jeunes qui s’engagent dans l’animation de rencontres en milieu carcéral, au centre de désintoxication et avec les personnes itinérantes. »

Si la société a bien évolué depuis 20 ans, Sr Lise réalise la pertinence plus que jamais de continuer à soutenir les jeunes. « Je crois au devenir des jeunes, malgré les situations très difficiles qu’ils vivent. Le fait que bien des jeunes de diverses institutions s’impliquent pour rendre les autres heureux nourrit mon espérance. Je rends grâce pour cette possibilité de m’engager à l’extérieur, « en périphérie » comme le dit si bien le pape François », conclut Sr Lise Marleau. Elle sera des célébrations soulignant les 20 ans du Phare de Longueuil, le 15 novembre.

Source – Photos | Le Phare