Journée mondiale sans achat

Créée en 1992 par le Canadien Ted Dave, la première opération a été initiée avec en tête le slogan « Trop c’est trop! » pour protester contre le gaspillage et la frénésie imposée par la société de consommation. Elle s’est tenue sous le nom « Journée sans achat ».

Cette manifestation non violente a été reprise sur le plan international pour devenir la « journée sans achat » et en anglais « Buy Nothing Day ». En Amérique du Nord, cette journée se tient le dernier vendredi du mois de novembre, ce qui coïncide au lendemain de l’Action de grâce américaine et en même temps que le « Vendredi fou », journée reconnue pour être aussi attractive sur le plan commercial, sinon davantage que le « Boxing Day ». 

Dans plusieurs régions du monde, les organismes militant en faveur de la préservation de l’environnement et de la simplicité volontaire organisent des campagnes de sensibilisation pour contrecarrer l’emprise de la publicité sur les modes de vie et les impacts sur l’exploitation des populations et des ressources. Équiterre, les ACEF et le Réseau québécois pour la simplicité volontaire ont organisé diverses activités par le passé dont l’une parlait d’un vaccin « AC7AC » pour contrer la « Fièvre acheteuse »!

L’entreprise américaine Adbusters, qui a la responsabilité de la promotion de cette idée initiale de Ted Dave, souligne que cette journée constitue une invitation à s’engager dans un mode de vie responsable et durable afin de consommer moins tout en visant à produire moins de déchets et non pas, à changer ses habitudes uniquement pour une journée.