Journée mondiale de prière et de réflexion contre la traite des personnes

Initiée par le pape François en 2015, la Journée mondiale de prière et de réflexion contre la traite des personnes se tient le 8 février. En ce même jour, on rend hommage à sainte Joséphine Bakhita.

Cette dernière est née vers 1869, à Olgossa, au Darfour (Soudan). Victime de la traite humaine dès son enfance (enlevée et asservie alors qu’elle avait environ neuf ans), Joséphine a émigré en Italie où elle a joint une congrégation religieuse. Mieux connue par certains sous le nom « Maman Moretta », sainte Joséphine Bakhita a porté toute sa vie 144 cicatrices infligées au cours de ses péripéties de victime d’asservissement.

Décédée le 8 février 1947 en Italie, elle a été béatifiée le 17 mai 1992 avant d’être canonisée le 1er octobre 2000.

Le 8 février 2022 constituera la 8e Journée mondiale qui aura pour thème « La force du soin – les femmes, l’économie et la traite des personnes. »

Ce thème se veut une suite logique de celui de l’an dernier portant sur une réflexion entre l’économie et la traite des personnes. Cette fois-ci, les regards seront centrés sur la situation des femmes, les plus touchées par ce modèle économique d’exploitation.

Pour souligner cette journée importante, deux événements sont planifiés par la coordination internationale :

  • Une marche du Château Saint-Ange à la Place Saint-Pierre – 6 février 2022
  • Marathon de prière et de réflexion en ligne contre la traite des êtres humains – 8 février en hommage à Sainte Bakhita

La Journée mondiale propose un texte pour la veillée de prière. On retrouve aussi une réflexion avec une incursion musicale disponible ici (suggestion du chant en français par l’ÉLP du Québec).

Pour plus d’informations, lisez le texte de présentation de la JMPT 2022.

La Journée mondiale propose une prière et une réflexion avec une incursion musicale disponible ici (suggestion du chant en français par l’ÉLP du Québec).