Journée mondiale de l’eau

  • Aujourd’hui, 1 personne sur 3 — soit 2,2 milliards d’êtres humains — n’a pas accès à de l’eau salubre.
  • D’ici à 2050, jusqu’à 5,7 milliards de personnes pourraient vivre dans des zones en pénurie d’eau au moins un mois par an.

Voilà quelques-unes des données transmises par les Nations Unies révélant l’ampleur de la problématique autour de l’eau potable.

Cette année, la Journée mondiale de l’eau met l’accent sur l’importance d’agir pour lutter contre la crise mondiale de l’eau. L’attention est orientée principalement sur les eaux souterraines, une ressource invisible qui a pourtant un impact visible dans le monde, soutient l’ONU.

« La vie ne serait pas possible sans les eaux souterraines. La plupart des zones arides dans le monde en dépendent intégralement. Les eaux souterraines fournissent la plus grande quantité de l’eau que nous utilisons (consommation et assainissement) et qui alimente les processus industriels et de production alimentaire », peut-on lire sur le site des Nations Unies.

Ce dernier propose de nombreuses ressources et documents sur la problématique globale et offre des données mondiales concernant l’eau par pays sur le portail ici. On trouve également des renseignements et histoires sur le thème des eaux souterraines (principalement en anglais) et de nombreux éléments à partager (en plusieurs langues).

Rappelons en terminant que nous sommes en pleine Décennie internationale d’action sur le thème « L’eau pour le développement durable » alors que les SNJM ont adopté une prise de position sur l’eau en 2004.