Journée internationale de la Terre

Le terme « Terre nourricière » nous fait prendre conscience de l’interdépendance entre l’être humain, les diverses espèces vivantes et la terre où nous vivons. Cette interdépendance a été clairement démontrée avec cette année de pandémie.

L’importance de contribuer à l’instauration d’une économie plus durable en harmonie avec la nature s’impose désormais comme une nécessité. Comme l’ont souligné bon nombre d’organismes dont les Nations Unies et le Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral, il y a une urgence à poser des gestes dès maintenant, sur une base individuelle, puis collective.

Ce sera aussi une façon de répondre à l’appel du pape François qui a écrit dans son encyclique Laudato Si’ : « Tous, nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités » (LS 14).