Participation remarquée à la MMF et programme ambitieux pour l’ARDF

Retour aux Nouvelles

Les membres de l’Association des religieuses pour les droits des femmes (ARDF) ont participé à une vigile à l’un des cinq arrêts planifiés de la Marche mondiale des femmes qui avait lieu à Montréal le 17 octobre dernier. L’une des sœurs présentes, Sr Pierrette Bertrand, ofsj, interviewée par une journaliste de TVA, a rappelé l’engagement indéfectible des religieuses envers la cause des femmes et des revendications de la MMF.

Parmi le groupe de religieuses présentes, certaines ont joint le groupe de marcheuses et marcheurs pour compléter le parcours. L’événement a mis en évidence l’importance de la solidarité pour réaliser les actions en lien avec les cinq revendications : la pauvreté, les violences faites aux femmes, les enjeux concernant les femmes migrantes, immigrantes et racisées, la justice climatique et la revendication sur les femmes autochtones. C’est d’ailleurs en signe d’appui à leur égard que les organisatrices avaient demandé de porter un vêtement rouge.

On reconnaît à l’extrémité gauche et au centre, soeurs Jacqueline Aubry et Lise Gagnon en compagnie de religieuses membres de l’ARDF

Programme ambitieux

Lors de leur rencontre initiale pour lancer la nouvelle année d’activités, les membres ont réitéré leur soutien envers ce groupe de réflexion et d’action que constitue l’ARDF. Ce dernier est perçu comme un lien essentiel entre la vie religieuse et la vie des femmes. « L’ARDF nous garde vivantes et en contact avec les conditions de vie des femmes. »

Les participantes ont exprimé le souhait d’avoir un plus grand impact auprès de chacune des communautés religieuses représentées dans l’espoir de les sensibiliser davantage aux réalités des femmes. 

Quelques thèmes de réflexion ont été suggérés pour la programmation de l’année. On y retrouve la violence faite aux femmes sous diverses formes, les conditions de vie des femmes dans le réseau de la santé et en matière de logement, la place des femmes en Église en lien avec le Synode et la question des femmes autochtones. « Comment sommes-nous en solidarité avec ces femmes? » Comment répondre à l’invitation de Viviane Michel, présidente des Femmes autochtones, qui écrivait « Écoutez-nous. »?

Équipe de coordination renouvelée

Par ailleurs, lors de leur rencontre en septembre, les membres ont convenu d’ajouter une ou deux femmes laïques pour compléter l’équipe de coordination. On espère ainsi « se rapprocher des réalités des femmes, d’aller plus loin ensemble et d’étendre le rayonnement. » L’équipe de coordination est composée pour le moment des sœurs Pierrette Bertrand, ofsj, Nicole Jetté, sa, Gisèle Pellerin, psa et Lise Gagnon, snjm, nouvellement arrivée.

Rappelons que les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie sont représentées à l’ARDF par les sœurs Jacqueline Aubry, Claudette Bastien, Constance Létourneau et Lise Gagnon.