Prières et réflexions

Billet spirituel - La mission…un feu qui ne s’éteint jamais.

On dit qu’Épictète, un philosophe grec, se voyait comme l’envoyé des dieux, pour ranimer chez les hommes, par son enseignement et son témoignage, l’étincelle divine qui est en eux.

Jésus se décrit comme l’envoyé du Père pour apporter à l’humanité la vie en abondance, par sa parole et ses œuvres.

Être en mission, c’est donc être choisi et appelé par plus grand que soi pour être envoyé vers d’autres personnes afin de leur livrer un message, de réaliser une tâche précise.

 « Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime

dans le feu de son Esprit, bienheureux (ses) êtes-vous! »[1]

C’est moi qui vous ai choisies… (Jn 15,16)

Beaucoup de personnes se découvrent un jour une passion pour l’art, la science, le jardinage, le sport, ou encore pour les droits humains, l’éducation, la justice…Un feu intérieur les fait vivre, les pousse à parler du bonheur qu’elles trouvent dans leurs engagements. Contagieuses, elles suscitent souvent le désir de les imiter. Même après la retraite, la passion ne les quitte pas…

Pensons à Moïse au buisson ardent, à Isaïe purifié par un tison brûlant, aux disciples saisis par le feu de l’Esprit, à Marie-Rose Durocher: « Je suis venu pour allumer un feu… » Ce feu allumé les a rendus capables de répondre : « Me voici…je viens… envoie-moi… »

Quand Jésus nous dit : « Je vous ai choisies… », il nous communique lui aussi sa passion pour le Royaume, c’est un feu dévorant qui engage toute la vie…

Choisies et appelées, mais pour livrer quel message? À la suite de Jean le Baptiste, l’index pointé vers Jésus, nous sommes appelées nous aussi à désigner Jésus, à le révéler : « C’est lui l’envoyé du Père, c’est lui qui libère et sauve, c’est lui qui guérit… c’est lui…. » Voilà notre unique mission. 

Et nous, quand et comment dans notre histoire personnelle, avons-nous été saisies par cette passion pour le Royaume, par cette soif de révéler Jésus ? Cette flamme nous habite-t‑elle encore ?

« Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance,

à lui dire son salut, bienheureux (ses) êtes-vous! »1

…afin que vous alliez…

Jésus ne précise pas où, comment et vers qui il faut aller… Il laisse cela à notre discernement.

Pour apporter au monde une espérance, le pape François lui, nous invite à redevenir une Église en sortie vers la périphérie… Faudra-t-il traverser les mers ? La périphérie est peut-être à proximité… chez moi d’abord, chez des personnes que je côtoie chaque jour ou encore dans le milieu familial, intergénérationnel, culturel ou spirituel.

Sortir de nous-mêmes, ne pas nous retrancher entre nous, bien au chaud, garder le souci de ceux et celles qui ne sont pas de la bergerie, qui attendent un signe d’espérance…prier pour ces personnes… être une communauté ouverte, accueillante, qui accepte d’être interpellée et qui est prête à engager le dialogue…cela répond à l’invitation de François à sortir vers la périphérie.

Et nous en 2019, quelle porte faut-il ouvrir pour communiquer notre compassion, notre espérance, surtout notre joie à un monde qui change et qui cherche ?

Vers qui, chaque matin, Dieu nous envoie-t-il ? Qui le Seigneur nous a-t-il envoyé aujourd’hui pour nous évangéliser ?

 

« Si l’Église vous appelle à peiner pour le Royaume,

aux travaux de la moisson, bienheureux (ses) êtes-vous! »1

 

... afin que vous portiez du fruit, un fruit qui demeure…

Quel fruit auront produit chez les autres nos paroles, nos attitudes ? Aurons-nous fait une différence là où nous serons passées ? Difficile à évaluer, c’est le secret de Dieu. Les échecs apparents auront peut-être été plus féconds que les réussites... Jésus en sait quelque chose…Quant à nous, parce que la mission en son Nom nous aura émondées, sculptées, elle aura fait de nous des personnes transformées, plus humbles, plus compatissantes, plus libres, plus aimantes…Quels beaux fruits…!

Actuellement, nous sommes comme des artisanes qui confectionnent une tapisserie mais ne voient que l’envers de l’œuvre d’art, que des fils enchevêtrés.  À  notre insu, Jésus travaille à l’endroit et il aura réalisé en même temps sa propre mission en nous… Quelle surprise lorsque nous verrons notre vrai visage, reflet de sa lumière, reflet de son amour! Ce sera mission accomplie!

Prière pour la mission

Bienheureuse Marie-Rose Durocher

Femme au cœur de feu,

Viens raviver le sens apostolique de nos vies.

Que par nos attitudes, nos paroles, notre action,

Jésus soit aimé et révélé

Comme Fils et Sauveur dans l’Esprit. Amen.

Jocelyne Latreille, s.n.j.m.

en collaboration avec l’ÉLP

1. « Si le Père vous appelle », T. : Didier Rimaud, Musique : Jacques Berthier

Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
Billet spirituel - La mission…un feu qui ne s’éteint jamais.
MÉDITATION PASCALE
UN AVENIR PLEIN D’ESPÉRANCE
Développement et Paix – Caritas | « Amour et vérité se rencontrent… »
Développement et Paix – Caritas 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes
Développement et Paix – Caritas | Êtes-vous Partagens?
Billet spirituel-Avril 2018
Prière-Réflexion : Poussière d’étoiles
7e semaine pour l’eau – L'eau : un appel à la bénédiction des personnes bienveillantes !
6e semaine pour l’eau – Les robinets ouverts de l'Amérique latine