Chez-nous

Nouveau concert de l’octuor à cordes Magisterra Soloists à la Maison Jésus-Marie

Au cours de sa tournée de deux semaines dans huit villes de l’Ontario et du Québec, l’octuor à cordes Magisterra Soloists s’est arrêté à la Maison Jésus-Marie, le 12 mai, pour y présenter un concert. Ce groupe canadien de musiciens professionnels se produit sur de nombreuses scènes canadiennes et à l’étranger.

En cette troisième présence à Longueuil, on retrouvait la directrice artistique et violoniste, Annette-Barbara Vogel. Elle était accompagnée entre autres, des professeurs Jutta Puchhammer- sédillot, violon (Université de Montréal), Daniel Sweaney, violon (University of South Carolina) et de Pablo Mahave-Veglia, violoncelle (Grant Valley State University, MI).

Cet ensemble à cordes a présenté un programme qui a ravi l’assistance avec l’Octuor à cordes de Ferdinand Thieriot et le Sextuor à cordes de Brahms, Op.18.

Rappelons que l’octuor Magisterra Soloists a développé un créneau spécial dédié à l’interprétation de pièces innovatrices. Cela ne l’empêche pas de greffer à ses concerts, des œuvres bien connues du répertoire classique.

Ce groupe de musiciens s’est également engagé auprès des jeunes dans le but de les familiariser à la musique classique. Un programme d’éducation culturelle a d’ailleurs été mis sur pied depuis quelques années pour soutenir cette mission, une mission qui s’apparente à celle des SNJM.

Reportage-photos : Sr Suzanne Brault

Un héritage à vivre… à célébrer!

C’est dans la bonne humeur qu’a eu lieu la fête des anniversaires des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, le 23 février dernier, à la Maison Jésus-Marie. L’activité communautaire, visant à souligner les anniversaires de toutes les sœurs SNJM, a permis de revisiter de nombreux chants dont le chant SNJM très significatif Où donc vas-tu sur ta monture, belle Eulalie?

L’animation musicale a été confiée au groupe : La tournée du bonheur. Son directeur musical, Jean-Guy Piché a su animer la rencontre par son humour et sa simplicité. Le programme était composé de chants diversifiés et bien connus des sœurs. Elles étaient d’ailleurs nombreuses à entonner certains d’entre eux.

Un jeu questionnaire sous le thème Qui se souvient? a suivi la prestation musicale. Regroupées en équipe, les sœurs et les personnes associées devaient répondre aux questions portant sur les nombreuses résidences SNJM, fondées au cours des 175 ans d’histoire de la congrégation. Conçu par Sr Gaby Brunet, ce questionnaire a eu le mérite de faire vivre d’une belle façon le thème Un héritage à transmettre.

Le bonheur est ici

Au cours de l’activité, le pot du bonheur a circulé entre les mains des personnes présentes pour découvrir des phrases reliées au bonheur et des citations de la fondatrice de la congrégation, Marie-Rose Durocher.

La rencontre a permis de vivre de beaux moments d’échange et mis de la joie dans les cœurs. L’ambiance festive s’est poursuivie lors du léger goûter offert pour clôturer l’événement. Les sourires radieux des participantes ont fait plaisir aux membres du comité organisateur, bien heureuses d’avoir réussi à apporter un souffle de bonne humeur en ce mois de février.

Félicitations aux sœurs Suzanne Brault, Léa Dulude, Claudette Bastien et à mesdames Gisèle Provost et Ingrid Lefort, membres du comité organisateur de cette édition 2019.

Visionnez le reportage photos.

Reportage photos : Sr Suzanne Brault

Faire connaître l’histoire de Longueuil par son patrimoine bâti

Sr Lisette Boulé a fait découvrir les trésors cachés du site patrimonial des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) le 17 février dernier, à la Maison Jésus-Marie (MJM).  Cette présentation animée avec de nombreuses photos pour mieux faire ressortir les particularités des bâtiments a été très appréciée par l’auditoire.

La visite guidée en images a fort bien illustré les petites trouvailles de Sr Lisette dans le cadre de ses recherches. Elle a ainsi signalé par exemple, la présence d’une porte extérieure à la maison de Fondation qui était utilisée par la cuisinière à l’époque des fondatrices.

Ce tour d’horizon a eu le mérite de mettre l’accent sur certains attraits, fait voir les différences architecturales des maisons de Fondation et Daniel Poirier et rappelle certains faits en lien avec l’histoire de Longueuil.

Belles découvertes

Parmi les découvertes, il faut souligner que la maison Daniel Poirier est la seule maison authentique de l’époque du régime français dans ce secteur de Longueuil. La conférence a aussi permis de mieux comprendre les diverses phases de construction de la Maison de la Congrégation. Au cours de ce périple en images, Sr Lisette souligne la présence du cimetière et les traces du ruisseau Saint-Antoine disparu, une étape riche d’enseignement sur l’époque.

Rappelons que cette conférence est aussi offerte sous la forme d’un tour guidé extérieur, nommé parcours du patrimoine bâti. Ce volet est disponible durant la saison estivale dans le cadre d’une visite des installations du Centre Marie-Rose. Il faut cependant prendre rendez-vous en composant le 450 651-8104, poste 2.

En terminant, une constatation s’impose après avoir vu et entendu cette présentation : la découverte de notre patrimoine est riche en enseignement sur notre histoire et sur le mode de vie d’antan. Elle nous fait prendre également conscience que le vrai « Vieux-Longueuil », est plutôt situé à l’Est du chemin de Chambly, si l’on se fie évidemment aux faits historiques!

Légendes des photos : Porte extérieure | Vue des maisons de Fondation et Daniel-Poirier | Vue du campanile – Maison de la Congrégation | Sr Lisette Boulé lors d’une présentation extérieure l’été 2018

On célèbre les 100 ans de Sr Olivette Blais, une femme d’action

C’est dans la joie et le dynamisme qui la caractérisent qu’ont eu lieu les célébrations pour souligner les 100 ans d’engagement de Sr Olivette Blais, snjm, le 17 mars dernier. D’entrée de jeu, Sr Beverley Wattling,  coordonnatrice provinciale a souligné avec chaleur, la vie de disponibilité de la centenaire, « une vie donnée en service aux autres. »

Dans son intervention avant la célébration solennelle, Sr Beverley a rappelé quelques-uns des faits d’armes de cette centenaire qui sait toujours se rendre utile, encore aujourd’hui. C’est ainsi que l’assistance a appris que Sr Olivette Blais a débuté sa carrière comme enseignante auprès des jeunes. Elle a consacré plus de 40 ans à ses élèves « qu’elle a tant aimés et élèves qui l’on tant aimée également. »

Une retraite active

Le moment venu de la retraite a peut-être sonné la fin d’une carrière bien remplie dans l’enseignement, mais pas de sa vie d’action. « Avec les yeux toujours ouverts aux besoins et avec un cœur toujours centré sur Jésus, » Sr Olivette a exercé un double ministère pendant 25 ans. Elle a alors cumulé les fonctions de sacristine et de réceptionniste.

En parallèle, on lui découvre des talents de « pouce vert » et de personne curieuse et captivée par les divers sujets d’actualité. Sr Olivette a agi en quelque sorte comme une personne ressource en diffusion de contenu bien avant l’arrivée des médias sociaux comme Facebook! En effet, elle suit l’actualité, enregistre les émissions de télévision d’intérêt pour ensuite les partager auprès des sœurs intéressées. On imagine facilement les nombreux moments de communication qui ont suivi. Et c’est sans compter les échanges sur sa passion pour le hockey et surtout, les Canadiens de Montréal…

Femme de prière

À son arrivée à la Maison Jésus-Marie en 2011, Sr Olivette Blais a donné une petite couleur bien personnelle à son ministère de prière et d’action comme en fait foi, les propos de Sr Berverley. « Pendant plusieurs années, elle a vu comme un privilège le fait de se rendre à la chapelle, le matin des funérailles, afin d’être présence de prière et de reconnaissance auprès de la sœur défunte. »  De plus, après les repas au cours de ces événements, elle s’est occupée également de la cueillette des divers articles pour le recyclage.

En terminant son intervention, la coordonnatrice provinciale a eu ses bons mots. « Merci beaucoup, Olivette, d’avoir été et de continuer à être une femme d’action plus qu’une femme de mots. Merci pour l’exemple de ta vie de contemplation dans l’action… »

Un moment inoubliable

Après la célébration eucharistique, la fête pour honorer la nouvelle centenaire s’est poursuivie dans l’après-midi, dans la salle communautaire Saint-André. Plusieurs membres de sa famille et des compagnes SNJM étaient présents. On a lu un hommage de Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil, présenté un montage vidéo, enrichi de commentaires et souvenirs par les personnes présentes.

Cadeaux, fleurs, cartes de vœux et collation festive avec un beau moment de rencontre privée avec sa famille ont complété cette journée mémorable avec une surprise de taille : la présence des six centenaires de la Maison Jésus-Marie, venues se joindre aux invités. Un moment privilégié inoubliable pour Sr Olivette Blais.

Reportage photos : Sr Suzanne Brault

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Nouveau concert de l’octuor à cordes Magisterra Soloists à la Maison Jésus-Marie
Un héritage à vivre… à célébrer!
Faire connaître l’histoire de Longueuil par son patrimoine bâti
La musique toujours au rendez-vous à la Maison Jésus-Marie
On célèbre les 100 ans de Sr Olivette Blais, une femme d’action
Une célébration eucharistique riche de sens
Dialogue interreligieux : Qui est Dieu selon la foi orthodoxe?
La musique classique à l’honneur à la Maison Jésus-Marie
Qui est Dieu pour l’Église anglicane?
Servir les autres entretient le bonheur, selon Sr Georgette Larose, centenaire