Dans la section: Actualités

Hommage à soeur Gisèle Lalande

Le 28 avril dernier, la Fondation Eulalie-Durocher (FED) profitait de son 18e souper-bénéfice (18e édition des Plaisirs gourmands) pour souligner la 50e rentrée scolaire de sœur Gisèle Lalande, cette « grande dame » engagée et dévouée, jadis enseignante de mathématiques au Collège Durocher-St-Lambert et retraitée (!!!) depuis 1999. Or, soeur Gisèle n'a jamais vraiment quitté le milieu...

Après avoir enseigné pendant 34 ans, elle a presque aussitôt repris du service au sein du conseil d'administration de la Fondation Eulalie-Durocher, ou elle est toujours vice-présidente, en plus de siéger depuis peu au comité des bourses et au cabinet de campagne.

Soeur Gisèle et Sylvain Paquette, responsable de l'audio-visuel
Soeur Gisèle avec Debbie Zakaib, administratrice de la FED

Si nos calculs sont exacts, cette retraitée très active célébrera sa 50e rentrée scolaire au Collège Durocher-St-Lambert en août 2014!

À cette soirée, on pouvait noter la présence d'anciens et anciennes élèves du Collège. Ils ont été mis à contribution pour souligner le travail accompli par soeur Gisèle en lui remettant, tour à tour, une rose. Ce fut un grand moment d'émotion.

Les SNJM se sont jointes aux célébrations par la voix de soeur Marie-Paule Demarbre. Son texte est en fichier PDF ci-dessous.

Bravo, Gisèle!

Félicitations de nous toutes, SNJM!!!

Inspiré  du Journal de la FED, édition spéciale du 28 avril 2014

 

Autres articles récents dans la section Actualités
Retour sur une période charnière de la vie religieuse au Québec
Un beau moment de rencontre pour explorer les particularités de la religion orthodoxe
« Semer l’espérance pour la planète » *
Des initiatives concrètes pour améliorer la situation de la planète au PSNM
Deux projets écolo au Collège Durocher-Saint-Lambert
« Une Bible des femmes », une relecture de la bible avec une perspective féministe
L’organisme Chemins de vie salue l’apport des SNJM
Une intégration qui nourrit espoir et rêves
Une façon complémentaire d’appuyer des projets servant la mission SNJM
S’ouvrir aux autres pour lutter contre les préjugés