Dans la section: En souvenir

Soeur Louise Rhéaume

-

« Je vous ai choisis pour que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. » (Jn 15, 16)

Le 9 février 2012, soeur Louise Rhéaume,
en religion M.-Luce-Monique,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 71 ans dont 48 de profession religieuse.
Née à Salaberry de Valleyfield, Québec, elle était l’aînée des deux filles de Jean-Paul Rhéaume et de Lucienne Galarneau.

Élevée avec ses tantes, ses oncles maternels, ses grands-parents et des pensionnaires, Louise nous dit avoir appris « l’ouverture aux autres, le respect des différences, le travail de maison ». « Élève studieuse, appliquée et disciplinée », elle fréquente les écoles de la municipalité puis l’École normale de Valleyfield.

A 21 ans, Louise entre chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie où elle a étudié. Elle y reçoit le nom de soeur M.-Luce-Monique. Suivent 14 ans d’enseignement au niveau primaire et quelques années d’études spécialisées. Soeur Louise a 40 ans lorsqu’elle s’oriente vers la pastorale paroissiale et scolaire, mission remplie pendant 23 ans avec une compétence exceptionnelle particulièrement dans la paroisse de son baptême : Immaculée-Conception de Bellerive. On viendra l’y chercher pour lui demander le service d’animatrice locale à la Résidence Albani. Dès ses 66 ans, la maladie l’obligera à renoncer à la vie active.

Les témoignages élogieux rendus à soeur Louise, aux différentes étapes de sa vie, sont nombreux. Retenons ici quelques paragraphes des paroles de l’aumônier qui a connu Louise pendant les dernières années de sa vie :

« Soeur Louise était une chercheuse de Dieu, elle en avait fait son absolu et voulait le faire connaître aux autres, dans la connaissance de la catéchèse et dans l’expérience pastorale. »

« Femme charismatique par sa présence, son regard, sa grande intensité, même malade; je n’oublierai jamais son sourire souffrant. (Rappelons) ses succès auprès de ses élèves. D’un entregent facile, elle savait aider ses consoeurs qui vivaient autour d’elle. Tel un arbre émondé, elle a su porter des fruits et des fruits en abondance. »

« Soeur Louise a fait l’expérience du désert : une traversée de quatre ans, une maladie dégénérative... elle a eu besoin de la manne... du pain de chaque jour...Purification qui s’installe sans préavis et surtout à l’improviste et sans invitation. »

« Elle repose en paix et en toute sérénité dans l’amour qu’elle a commencé à vivre en ce monde et qui se poursuivra éternellement. ».

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Thérèse Lemay
Sœur Monique Ducharme
Sœur Louise Morin
Sœur Marie-Ange St-André
Sœur Noëlla Gagnon
Sœur Jeannine Cornellier
Sœur Claire Giroux
Sœur Gisèle Marcil
Sœur Gisèle Lalande
Soeur Mary Ellen Collins