Dans la section: Actualités

Contrer la traite humaine, un enjeu de société crucial

Une rencontre, offerte à Longueuil en avril dernier par le Comité Justice et Paix SNJM du Québec, a été fort appréciée par les sœurs et personnes associées SNJM présentes.

À l’aide d’exemples concrets, Madame France Laforge, coordonnatrice du CATHII (Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale) a illustré la collaboration étroite qui s’est instaurée au fil des années entre les organismes pour retracer et soutenir les victimes de la traite des personnes. « Ce type d’exemples donne du sens à mon travail et nous confirme la pertinence de notre organisation », a-t-elle raconté. 

Cette dernière a rappelé la mission de l’organisme, fondé par des communautés religieuses, dont les SNJM et des groupes de foi, voilà déjà 15 ans. Dédié principalement à la recherche, à la sensibilisation, à l’éducation sur la traite humaine à l’interne et à l’international, le CATHII a mis sur pied la Coalition québécoise contre la traite des personnes pour offrir des services aux victimes.

Au cours de sa présentation, elle a souligné les moments principaux vécus par l’organisme qui s’attaque aux questions de l’exploitation sexuelle et du travail forcé, deux formes de l’esclavage moderne. Madame Laforge a fait ressortir la motivation profonde qui a amené la création de la Coalition en 2013, soit celle de trouver une façon d’intervenir directement auprès de survivantes et survivants de la traite.

Arrimer les ressources pour mieux aider les victimes de la traite

Madame Carmen Fontaine, coordonnatrice de la Coalition québécoise contre la traite des personnes a insisté, quant à elle, sur les objectifs poursuivis : améliorer la protection et l’identification des victimes, assurer un soutien adéquat, favoriser la sensibilisation sur les enjeux de la traite et un meilleur arrimage des ressources et des services existants.

Elle a aussi abordé la question des principes directeurs où l’on reconnaît que la traite humaine est une violation grave des droits de la personne et une atteinte à sa dignité. Elle a expliqué que l’approche globale privilégiée par la Coalition tourne autour des 4P : prévention, protection, poursuite et partenariat.

Le but poursuivi est simple : développer des liens de confiance pour favoriser une collaboration étroite et une meilleure coordination entre les divers acteurs afin de mieux aider les victimes.

Le financement, un enjeu crucial

La rencontre a permis de prendre conscience des enjeux actuels, notamment :

  • en ce qui a trait aux difficultés de trouver un financement adéquat,
  • sur la pertinence de conserver une plateforme neutre comme la Coalition et surtout,
  • sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour approfondir et bien comprendre le travail de tous les autres organismes pour être en mesure de mieux aider les victimes.

Source : Julie Tétreault

 

Autres articles récents dans la section Actualités
Dialogue interreligieux : Qui est Dieu selon la foi musulmane?
Contrer la traite humaine, un enjeu de société crucial
La peinture sur porcelaine, un art à découvrir
L’élevage des grillons, une solution d’avenir?
Éducation pour les jeunes femmes : Au centre de la mission SNJM
Vivre une expérience de transformation intérieure
Des nouvelles des familles syriennes accueillies à Longueuil
L’éducation un puissant moyen de changement social
Partagez le chemin
Retour sur une période charnière de la vie religieuse au Québec