Dans la section: Actualités

Une intégration qui nourrit espoir et rêves

Nouvelles d’une famille réfugiée syrienne

Arrivée à Montréal en juillet 2017, la famille Alrayes est la troisième famille de réfugiés syriens soutenue par un comité de parrainage auquel les sœurs et les personnes associées des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) font partie.

Toujours marquée par les atrocités subies en Syrie et préoccupée du sort de leurs proches laissés sur place, la famille de six personnes a d’importants défis à relever pour s’adapter à la société d’accueil québécoise. Au-delà de la langue et de l’alphabet, elle a vécu le choc climatique avec nos hivers rigoureux sans oublier toutes ses petites façons de faire les choses dans la vie quotidienne (marché d’alimentation, système bancaire, règles civiques, etc.)

L’une des grandes chances de la famille Alrayes a été de pouvoir compter sur le soutien indéfectible des membres du comité de parrainage de la paroisse St. Monica. Dès leur arrivée, la famille a profité de la présence de bénévoles exceptionnels et de l’accompagnement de tuteurs cinq fois par semaine. Les enfants ont été inscrits dans les classes d’accueil et les parents ont suivi des cours de français, financés par le gouvernement.

Une phase d’intégration positive

Dès septembre 2018, Ziad, le père de famille a déniché un emploi en maintenance dans une résidence pour personnes âgées. Même s’il a dû délaisser les cours de français sans encore vraiment maîtrisé le français et l’anglais, Ziad est très apprécié par les résidents. Son patron fait preuve d’une grande bienveillance à son égard ce qui facilite grandement son adaptation.

De son côté, Eman, la mère, poursuit ses cours de français. Elle souhaite pouvoir s’inscrire à un programme spécial pour les réfugiés afin de lui permettre de se préparer à travailler en cuisine ou devenir cheffe pâtissière. Elle est très motivée. Le comité est confiant qu’elle va réussir puisqu’elle est déjà reconnue pour ses talents de cuisinière qui ne manque pas de créativité.

Pour leur part, les quatre enfants s’intègrent bien. Ils espèrent pouvoir joindre les classes régulières prochainement. Abeer, l’aînée des filles, âgée de 17 ans, souhaite terminer son secondaire en 2020. Elle aspire poursuivre ses études au Cegep par la suite. Le plus âgé des fils, Ziad-Mohamed, 15 ans, fréquente l’école secondaire Saint-Henri. Il travaille déjà à temps partiel dans un établissement de restauration rapide. Les deux plus jeunes enfants, Mariam, 11 ans et Yousef, 7 ans, vont à l’école Les enfants du Monde.

Un repas festif

Les membres du comité de parrainage et les tuteurs ont été invités récemment par la famille Alrayes à un repas festif fait maison. Les convives ont pu apprécier la bonne nourriture préparée par Eman.

Ce fut un moment de rencontre inoubliable – une expérience d’hospitalité musulmane avec le partage d’anecdotes et bien des rires… Ce fut également une belle occasion de prendre conscience à nouveau de leur courage, de leur générosité, de leur foi et de leur ouverture.

Toute la famille ne cesse d’impressionner les membres du comité. À leur contact, chacun se rappelle comment la relation de parrainage est une expérience enrichissante mutuelle. Une expérience qui est vécue comme un beau cadeau de la vie.

Source : Sr Beverley Wattling

Autres articles récents dans la section Actualités
Un beau moment de rencontre pour explorer les particularités de la religion orthodoxe
« Semer l’espérance pour la planète » *
Des initiatives concrètes pour améliorer la situation de la planète au PSNM
Deux projets écolo au Collège Durocher-Saint-Lambert
« Une Bible des femmes », une relecture de la bible avec une perspective féministe
L’organisme Chemins de vie salue l’apport des SNJM
Une intégration qui nourrit espoir et rêves
Une façon complémentaire d’appuyer des projets servant la mission SNJM
S’ouvrir aux autres pour lutter contre les préjugés
Les SNJM réclament la ratification de la Convention C-189 par le Canada