Dans la section: Chez-nous

Servir les autres entretient le bonheur, selon Sr Georgette Larose, centenaire

Au cours d’une célébration eucharistique pour souligner son centenaire, Sr Georgette Larose a été au cœur de l’attention de toutes, pour une fois dans sa vie!

Dans son hommage, Sr Beverley Wattling, conseillère provinciale a rappelé la bonté et l’aptitude au service, caractéristiques de Sr Georgette qui a rempli de nombreuses missions au cours de sa longue carrière.

Ainsi, après avoir enseigné la musique pendant dix ans, Sr Georgette a entrepris une carrière à l’École de musique Vincent-d’Indy dans de nombreuses fonctions. Pendant 17 ans, elle a servi au secrétariat, à l’imprimerie tout en assumant la lourde responsabilité du fonctionnement impeccable de 100 pianos! C’était une tâche essentielle, mais bien obscure.

Elle s’est reprise, à titre de co-animatrice au Chalet Jésus-Marie à Saint-Sauveur. Sr Georgette a alors été au cœur de l’accueil et de l’animation, en ce lieu de villégiature. Là encore, elle s’est distinguée par son infatigable entrain, son désir de rendre le temps de vacances ou de repos mémorable pour chaque sœur qui séjournait à cet endroit. « Elle a été connue, aimée et appréciée par beaucoup de sœurs », a souligné avec sensibilité, Sr Beverley.

« Une femme à tout faire »

À l’âge où la majorité des personnes prennent leur retraite, Sr Georgette a répondu à l’appel en se rendant à la Maison-mère pour se dévouer au sein des départements de la comptabilité et de la maintenance. Elle déménagera lors du départ de la Congrégation de la Maisons-mère à Outremont vers la Maison Jésus-Marie, à Longueuil, pour poursuivre son bénévolat au service de la paie.

« Femme dévouée, intéressante et intéressée par les enjeux de la société actuelle, Georgette trouve toujours quelque chose à faire », ajoute la conseillère provinciale.

La principale intéressée qui a un bon sens de l’humour, en se décrivant comme une « Jack of all trades » ou « une femme à tout faire », a trouvé sa recette du bonheur qu’elle a alimenté, au fil de ses 100 ans bien sonnés.

« J’ai toujours essayé de faire plaisir à mes compagnes, soit en rendant un service, soit en prévenant un désir ou en me dérangeant, toujours moi la dernière servie.  De sorte, j’ai toujours été heureuse. » a-t-elle écrit, voilà de nombreuses années. C’est une bien belle leçon de vie pour répandre la joie autour d’elle.

Des festivités réussies

Après les bons vœux d’usage au cours de cette célébration, la jubilaire a été fêtée dignement en après-midi lors d’une réception festive à laquelle une trentaine de neveux et nièces ont participé.

La présentation d’une capsule vidéo retraçant les grands aspects de la vie de Sr Georgette en a surpris plus d’un, tout en alimentant les bons souvenirs et les petits plaisirs partagés. Une collation spéciale a été servie par la suite à la cafétéria du Pavillon Saint-André.

Les festivités en l’honneur de la centenaire se sont poursuivies le lendemain, avec la présentation de la même capsule vidéo aux compagnes résidant au rez-de-chaussée. Une collation a été servie prolongeant ainsi les festivités.

Photos-reportage : Sr Suzanne Brault

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un héritage à vivre… à célébrer!
Faire connaître l’histoire de Longueuil par son patrimoine bâti
La musique toujours au rendez-vous à la Maison Jésus-Marie
On célèbre les 100 ans de Sr Olivette Blais, une femme d’action
Une célébration eucharistique riche de sens
Dialogue interreligieux : Qui est Dieu selon la foi orthodoxe?
La musique classique à l’honneur à la Maison Jésus-Marie
Qui est Dieu pour l’Église anglicane?
Servir les autres entretient le bonheur, selon Sr Georgette Larose, centenaire
Un envoi en mission pour l’année « … plein d’espérance »