Dans la section: Chez-nous

La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire

La récente visite à la Maison Jésus-Marie d’une dizaine de membres de la Famille Marie-Jeunesse a été l’occasion d’une belle expérience intercommunautaire et intergénérationnelle. Elle a aussi permis de prendre le pouls de cette communauté nouvelle qui est à un tournant de son histoire.

Dans sa conférence présentée en après-midi, le père Francis Gadoury, serviteur général, a raconté avec cœur et conviction, le parcours de sa communauté. C’est aussi avec franchise qu’il a abordé la situation actuelle, après la tenue d’un premier chapitre général en 2017, 35 ans après sa fondation en 1982 et 15 après la reconnaissance des statuts par l’Archevêque de Sherbrooke (31 mai 2002).

Actuellement plongée dans un temps d’approfondissement de la spiritualité, d’intégration du charisme et de réflexion sur des grandes orientations, la communauté a pris la décision de fermer les auberges de mission en septembre 2018, située à Québec, à l’Île de la Réunion, en Belgique et à Tahiti. L’objectif visé est de réunir tous les membres internes à la maison-mère de Sherbrooke afin de se concentrer sur l’exercice de discernement pour mieux vivre dans le futur, leur mission d’évangélisation au sein de l’Église.

Cette présentation d’une grande honnêteté a suscité beaucoup d’intérêt parmi l’assistance déjà sensibilisée aux passages difficiles exigeant courage, audace et confiance. Elle a aussi servi d’encouragement à porter cette communauté nouvelle dans les prières de chacune et chacun.

Des retrouvailles appréciées

Parmi les dix membres de la Famille Marie-Jeunesse venus rencontrer les sœurs à la Maison Jésus-Marie, le 15 avril dernier, quelques-uns avaient apporté leur aide à la maison-mère en 1998. Les retrouvailles avec les sœurs étaient d’autant plus heureuses qu’ils avaient, de part et d’autre, conservé de bons souvenirs.

La célébration eucharistique ce jour-là a été présidée par le père Donald Cloutier, prêtre de la communauté, assisté par le serviteur général, le père Francis Gadoury. Les autres membres de la Famille Marie-Jeunesse présents ont formé le chœur de chant en apportant une petite touche de gaieté.

Lors du repas pris à la cafétéria du Pavillon Saint-André, chaque table a bénéficié de la présence d’une personne invitée. Cela a favorisé des échanges à la fois sérieux et joyeux, entre jeunes et moins jeunes. La visite de la maison après le repas a fourni l’occasion aux visiteurs d’aller rencontrer les sœurs des Pavillons Saint-Charles et Saint-André. Des rencontres intéressantes qui ont amené plusieurs résidentes à partager leur petite bride d’histoire.

De beaux moments de vie.

Source : Sœurs Michelle Gouin et Florence Vinet

Reportage photos : Sr Gisèle Lalande

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un spectacle d’enfants sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre
Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)
Retour poétique sur l’histoire d’un naufrage oublié
Octuor à cordes et chorale au programme de la Maison Jésus-Marie
Une saison de concerts bien chargée à la Maison Jésus-Marie
Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »
La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire
Un départ à la retraite plein d’émotions
Un rendez-vous fraternel pour garder la forme
Concert préparatoire réussi pour les élèves de l’école St-Edmond