Dans la section: Actualités

Ensemble pour la paix : une démarche de solidarité

Une activité de sensibilisation à l’importance du dialogue dans la construction de la paix a été organisée dans trois résidences des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM). Cette campagne de Développement et Paix se déroule annuellement lors du carême pour favoriser un mouvement de solidarité, d’ouverture aux autres, de partage et d’engagement.

Animées par les sœurs Jeanne Dagenais et Phyllis Douillard et par Dorothy Guha, personne associée snjm, ces rencontres ont été conçues pour favoriser le dialogue intergénérationnel, intercommunautaire et interreligieux. Une jeune du groupe Unesco du Collège Durocher-Saint-Lambert, qui avait préalablement vécu une activité similaire avec sœur Dagenais, s’est jointe à l’équipe d’animation pour partager le résultat des réflexions des jeunes.

Débutant par quelques minutes d’intériorité pour écouter l’appel à la prière des sœurs et frères musulmans, la rencontre s’est poursuivie avec l’expression de souhaits de paix adressées à l’assemblée en plusieurs langues : français, anglais, créole, espagnol, sesotho et arabe.

Mise en situation de conflit

Cette année, le comité d’animation a choisi une mise en situation pour amener les personnes participantes à comprendre le rôle du dialogue dans la prévention et la résolution de conflits. Ces dernières ont ainsi été invitées à se mettre dans la peau de victimes d’évictions forcées, habitant Lagos au Nigéria.

L’assistance a été divisée en trois groupes. L’un représentait un promoteur immobilier désireux de construire des condos sur le bord de la mer pour développer le tourisme en misant sur les attraits de la plage.

Un second groupe symbolisait le gouvernement. C’est à ce dernier qu’incombe le choix de donner son accord ou non à un tel projet. Il peut faciliter la réalisation du projet du promoteur par des lois ou l’en empêcher.

Enfin, le troisième groupe représentait les citoyens qui tirent leur gagne-pain de la mer depuis des générations.

Bâtir la paix par le dialogue

Chaque groupe devait défendre son point de vue, peser le pour et le contre et amorcer le dialogue avec les autres groupes afin que les droits de chacun des groupes soient respectés. Tout un défi, comme l’ont réalisé les personnes participantes, qui n’est pas insurmontable, mais qui requiert réflexion, compréhension et respect.

Les aumônes de carême ont été recueillis dans un signe de solidarité avec les habitants du Nigéria.  Puis la rencontre s’est terminée par quatre prières pour la paix : une prière juive, une prière chrétienne, une prière amérindienne et une prière musulmane. Voir le fichier PDF ci-dessous pour découvrir ces prières.

Pour récupérer quelques éléments d’information de cette campagne de Développement et Paix

Photos reportage : Sr Gisèle Lalande et Sr Jeanne Dagenais

Autres articles récents dans la section Actualités
Concert reconnaissance aux SNJM réussi pour l’Ensemble vocal Polymnie
Une invitation à l’action solidaire SNJM
Sr Claudette Bastien a représenté le Canada à une rencontre sur les migrants et réfugiés au Vatican
175 ans en solidarité pour une action libératrice
Le Phare de Longueuil souligne la qualité d’engagement de Sr Suzanne Leclaire, snjm
« Quel bonheur de retrouver cet univers sensible au développement global des jeunes filles… »
Parcours d’une femme engagée en catéchèse continue
Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie reçoivent la médaille de l’Assemblée nationale
Comité Justice et Paix : une année stimulante sur des thèmes phares pour les SNJM
De multiples façons d’aider… les immigrants