Dans la section: Prières et réflexions

Prière-Réflexion : Poussière d’étoiles

On m’a dit que j’étais Poussière… 

mais jamais on m’a dit que j’étais

POUSSIÈRE D’ÉTOILES.

Est-ce seulement de la poésie?

 

Regardons cette photo prise en 2014 par le télescope spatial Hubble qui nous révèle près de 3000 galaxies lointaines et des milliards d’étoiles cachées dans un coin de ciel que nous voyons vide et blanc. La beauté de l’Univers, reconnaissons-le, n’est pas à notre mesure. Ces chiffres des 100 milliards de soleils qui sont des étoiles dans chacune des 100 milliards de galaxies dépassent toute imagination.

La recherche contemporaine nous amène à découvrir que nous venons des étoiles. Que nous sommes Poussières d’étoiles... Mais comment pouvons-nous affirmer cela?

Lors du Big Bang, il y a de cela 13,8 milliards d’années, l’hydrogène et l’hélium ont été libérés; ils se sont condensés pour former les étoiles et les galaxies. Les étoiles, dans leur alchimie nucléaire, ont libéré les éléments lourds devenus les éléments de la vie. Cela a permis notre existence.

Merveille : nous sommes bel et bien nés des étoiles. De là, notre vie, si précieuse et si fragile!

Nous sommes Poussières d’étoiles, univers miniatures doués de cette faculté mystérieuse : la conscience. Regardons le sol à nos pieds, prenons conscience de notre présence sur la planète bleue, près d’une étoile jaune : le Soleil.   Contemplons la Voie lactée dans cette immense région cosmique aux milliards de galaxies.  Disons avec Hubert Reeves et des scientifiques : « C’est chez-nous. » C’est là « notre Maison commune », comme l’appelle le pape François dans Laudato ´Si.

Incroyable de relire le texte d’Abraham devant cette immensité :

« Dieu conduit Abraham au dehors et lui dit : « Lève les yeux au ciel. Compte le nombre des étoiles, si tu peux les dénombrer. Telle sera ta postérité. » Abraham décida de lui faire confiance (Genèse 15,5).

Quel émerveillement encore plus grand au temps de David qui nous confia le Psaume 8    

O Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par tout l’Univers! À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu’est-ce que l’humain que tu en prennes souci? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur. Tu l’établis sur l’œuvre de tes mains. Psaume 8

Quel émerveillement! Sans les étoiles, l’Univers serait dépourvu de vie, dépourvu de conscience. Le réalisons-nous? Les éléments de la vie des bêtes, des fleurs, des minéraux ont bien pris naissance dans les étoiles. Tous les noyaux des atomes qui nous constituent ont été engendrés au centre d’étoiles mortes il y a de ça plusieurs milliards d’années. Le calcium de nos dents, le fer de notre sang, l’azote de notre ADN viennent des étoiles. Quelle découverte!

Nous inhalons aujourd’hui les mêmes atomes d’oxygène que Jules César, Einstein, Marie, Mahomet, Gandhi, Jésus, etc. Les scientifiques nous informent aujourd’hui que la matière qui nous constitue provient d’autres galaxies. Ne pourrions-nous pas nous considérer comme des voyageurs spatiaux ou des immigrants extragalactiques?

Et Dieu là-dedans? dit Hubert Reeves

« Le besoin de donner un sens à la réalité et à la vie est une caractéristique générale de l’humanité. »

Chacune et chacun y apporte sa réponse. Des scientifiques doutent. D’autres s’étonnent. Certains développent une spiritualité questionneuse! L’esprit humain étant limité arrivera-t-on jamais à comprendra l’infini de l’Univers? Il restera toujours une part de mystère.

Pour Einstein : « Le plus beau sentiment du monde, c’est le sens du mystère. J’éprouve l’émotion la plus forte devant le mystère de la vie. »

Prenons un moment pour contempler ce grand mystère! (Quelques secondes)

Unissons-nous à celles et ceux qui nous devancent

Nous sommes des poussières d’étoiles : tel est le magnifique message de l’astronomie contemporaine. Des milliers de chercheurs ont participé et participent toujours à sa découverte. Qu’ils en soient remerciés!

Rendons hommage aux bricoleurs de génie qui, dans leurs ateliers ou leurs laboratoires, ont patiemment façonné des télescopes et des instruments d’observation pour la NASA. Ils nous font découvrir les grandeurs de notre Univers. Qu’ils en soient remerciés.

Rendons hommage à nos ancêtres, eux-mêmes venus des étoiles. Les gènes et l’esprit de nos ancêtres, de nos parents nous ont été transmis. Grâce à nous, leur esprit est toujours vivant dans nos cellules. Leur génétique se perpétue dans nos corps pour toutes les générations futures. Qu’ils en soient remerciés.

Rendons hommage aux chercheurs et aux groupes en environnement pour leurs efforts. Ils contribuent à nous rendre conscients des effets dévastateurs de la destruction de notre Terre et des effets de changements climatiques. Quils en soient remerciés.

Unissons-nous à la tradition bouddhiste (Thich Nhat Hanh)

« Le vrai changement ne surviendra que lorsque nous tomberons en amour avec notre planète. Pour eux, seul l’amour peut nous montrer comment vivre en harmonie avec la nature et avec chacun d’entre nous ». Quils en soient remerciés.

Entrons dans le silence

Dieu est l’ami du silence. Les arbres, les fleurs, l’herbe poussent en silence. Regardons les étoiles, la lune et le soleil comment ils se meuvent silencieusement.  (Mère Teresa de Calcutta)

Musique :

   (Photos du télescope spatial Hubble)

Je ferme les yeux.

Je me concentre sur mon corps.

Je répète intérieurement : j’existe. 

J’ouvre les yeux.

Je regarde le monde autour de moi.

Et je me reconnais en disant : « Je suis une poussière d’étoiles ». « Le monde est poussière d’étoiles! »

Ne venons-nous pas de constater une des prouesses les plus prodigieuses jamais réalisées? D’innombrables événements galactiques, planétaires, stellaires depuis 14 milliards d’années nous ont amenés à cette CONSCIENCE. Ne laissons pas mourir notre Terre. Humanisons l’humanité.

Unissons-nous à Teilhard de Chardin et à la théologienne Ilia Delio. Comme plusieurs autres, ils croient fermement que l’amour est le noyau de l’évolution du monde :

« Au plus profond de notre ADN nous appartenons aux étoiles, aux arbres et aux galaxies.

Au plus profond de nous, nous aspirons à l'unité car, au niveau le plus fondamental, nous sommes déjà un.

Nous nous appartenons les uns les autres parce que nous avons la même source d'amour; l'amour qui coule à travers les arbres est le même amour qui coule à travers nos êtres.

Nous sommes profondément connectés dans ce flux d'amour comme fondation de l’Univers. » (Ilia Delio, franciscaine et théologienne)

Allons et que l’amour nous transforme!

Une capsule vidéo de ce texte de réflexion intitulé Poussière d’étoiles, a été réalisée en français par Ingrid Le Fort et des étudiantes du Collège Durocher-Saint-Lambert

Pour retrouver les sources de cette réflexion « Poussière d’étoiles »

  • Google : Poussières d’étoiles
  • Poussières d’étoiles, Hubert Reeves, 1984
  • Laudato’Si, Lettre encyclique sur la sauvegarde de la maison commune, Pape François, 2015
  • Le banc du temps qui passe, méditation cosmique, Hubert Reeves, Seuil, 2017
  • La terre comme soi-même. Repères pour une écospiritualité, Michel Maxime Egger, 2012

-  Priez 15 jours avec Pierre Teilhard de Chardin, André Dupleix, nouvelle cité, 1994 

-  The Occasional Papers, Interview avec Cynthia Bourgeault, Shaping the Planet with Transformed Love, Winter 2017

-Ilia Delio: “On consciousness and christogenesis: Teilhard’s two energies”

 

Pierettte Daviau, fdls et Lise Gagnon, snjm

Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
Développement et Paix – Caritas | « Amour et vérité se rencontrent… »
Développement et Paix – Caritas 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes
Développement et Paix – Caritas | Êtes-vous Partagens?
Billet spirituel-Avril 2018
Prière-Réflexion : Poussière d’étoiles
7e semaine pour l’eau – L'eau : un appel à la bénédiction des personnes bienveillantes !
6e semaine pour l’eau – Les robinets ouverts de l'Amérique latine
5e semaine pour l’eau - BIEN VIVRE : LA VOIE QUI MENE A L’ESPOIR – une perspective équatorienne!
4e semaine : LA LUTTE QUOTIDIENNE POUR L'EAU, SURTOUT CELLE DES FEMMES
Semaine 3 pour l'eau