Dans la section: Actualités

Démystifier le vieillissement et maintenir l’épanouissement de ses capacités cognitives

Conférence de Geneviève Ling

« Ce que j'ai retenu pour moi, entre autres, c`est que le cerveau possède trois mémoires différentes et que ce dernier a une capacité illimitée d'acquérir de nouvelles informations, voilà pourquoi, il est bon et nécessaire de le garder actif avec de nouveaux apprentissages à tout âge », a souligné l’une des nombreuses participantes à la conférence de Geneviève Ling, détentrice d’un baccalauréat en psychologie et une maîtrise en neuropsychologie.

Venue présenter une conférence en novembre et en février dernier aux sœurs et personnes associées, à la Maison de la Congrégation, Madame Ling est reconnue pour ses années d’expérience en évaluation, diagnostic et suivi sur divers troubles d’apprentissage chez l’enfant et l’adulte. Elle agit également comme conférencière et chargée de cours sur la mémoire et le vieillissement cognitif.

Alors qu’elle complète présentement une thèse de doctorat sur le traitement à domicile des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer, de démence vasculaire ou de démence mixte, Madame Ling a présenté une théorie sur le vieillissement et un savoir-faire pour maintenir et épanouir les capacités cognitives.

Poursuivre ses apprentissages à tout âge

Malgré la complexité du sujet, la conférencière a su brosser un tableau serein d’une situation alarmante, avec l’augmentation du nombre de personnes dépassant le cap des 85 ans. À l’aide d’anecdotes et de mises en situation, Madame Ling a réussi à rendre accessibles les diverses notions liées aux problèmes cognitifs.

« Ce que je retiens en gros, c'est que notre cerveau est d'une importance capitale dans notre vie. Nous avons à en prendre soin autant que cela est possible, en tenant compte de notre génétique et de nos ressources personnelles », a mentionné une participante.

Une autre a, pour sa part, retenu ceci : « La théorie sur le vieillissement m’a permis de concrétiser, par des schémas et des explications, toute la complexité du cerveau. Celui-ci gère les fonctions cognitives (langage, mémoire, perception, planification). Lorsque l’on avance en âge, il se produit des effets normaux; une diminution du volume du cerveau, une diminution du flot sanguin, une diminution de l’hippocampe; ce qui entraîne une diminution de la mémoire et de la capacité d’engranger des connaissances. »

Pour une autre participante, la teneur des propos de la conférencière a été rassurante. « Avec l'âge, le cerveau peut fonctionner plus lentement, c`est normal, ce n'est pas nécessairement signe de démence, et il faut savoir suivre son propre rythme, tout en continuant de nouveaux apprentissages. »

Des trucs pour ralentir la détérioration du cerveau

Geneviève Ling a fourni quelques conseils pratiques importants pour empêcher le cerveau de se détériorer. En voici quelques-uns :

  • S’appliquer assidûment à faire des exercices physiques diminue de 38 % la possibilité de faire de la démence.
  • Opérer quelques changements dans nos habitudes, comme par exemple :  Changer notre menu au déjeuner.
  • S’impliquer socialement en entretenant des relations interpersonnelles, soient familiales ou amicales, gratifiantes.
  • Retenir une information au moins une fois par jour.
  • Porter une attention soutenue à un travail.
  • Surveiller notre alimentation en respectant le Guide alimentaire canadien.
  • S’appliquer à regarder notre environnement et notre monde avec un regard positif.
  • Jouer à des jeux (cartes, dés, bricolage, danse), etc.
  • Apprécier les gens avec qui nous vivons.
  • Écrire un livre ou nos mémoires.

À en juger les commentaires et les propos recueillis après la tenue de ces deux conférences, la conférencière a atteint son objectif. La richesse des interactions et le contenu ont été des plus enrichissants.

« Cette rencontre m’a donné plusieurs outils pour diminuer l’affaiblissement de mes fonctions cognitives. Comme aidante, j’ai pu acquérir une meilleure compréhension des effets de la démence chez les personnes qui en sont atteintes ou qui sont progressivement ‘’en perte de contact avec la réalité’’. » 

Autres articles récents dans la section Actualités
Parcours d’une femme engagée en catéchèse continue
Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie reçoivent la médaille de l’Assemblée nationale
Comité Justice et Paix : une année stimulante sur des thèmes phares pour les SNJM
De multiples façons d’aider… les immigrants
20e édition du Concert du Printemps le 10 juin
À la conquête d’une partie de notre histoire et de notre patrimoine
Connaissez-vous le projet éducatif « Que grillons-nous pour souper? » du collège Durocher Saint-Lambert?
Dernière chance de visiter l’exposition sur la Rébellion des patriotes : tableaux vivants
Lancement d’un album de chansons écrites par les enfants
Ensemble pour la paix : une démarche de solidarité