Dans la section: Prières et réflexions
Ivo Poletto

1ère semaine pour l’eau - L'Eau: Don et Source de Vie

Réflexion– 7 Semaines pour l’eau 2018

Par : Ivo Poletto, philosophe, théologien et sociologue brésilien

Introduction

La première réflexion de la campagne Sept semaines pour l'eau est présentée par le philosophe, théologien et sociologue brésilien Ivo Poletto. Il occupe également le poste de conseiller national auprès du Forum brésilien sur le changement climatique et la justice sociale. Dans cette réflexion, il analyse le cycle de l'eau au Brésil et les « rivières volantes » d'Amazonie. Il déplore également la déforestation rapide, qui perturbe ce cycle et entraîne la disparition des nuages et des aquifères. Il insiste sur le fait que l'eau est l'un des biens communs qui nécessitent une attention toute particulière, car il n'y a pas de vie sans eau.

Texte:

Le Seigneur Dieu prit l'homme et l'établit dans le jardin d'Éden pour cultiver le sol et le garder (Gn 2,15)

Réflexion: La réalité de l'eau au Brésil

Au cours des dix dernières années, je me suis spécialement intéressé aux effets du changement climatique sur la vie des individus, en particulier la vie des plus démunis.[1] La réalité montre que les plus grandes souffrances ont été causées par les problèmes liés à l'eau. Lorsqu'il pleut trop, les inondations et les ouragans ont des répercussions sur la vie des familles vivant dans des endroits peu ou pas sécurisés. L'absence de pluie, quant à elle, aggrave les conditions de vie dans les régions semi-arides, comme le biome de la Caatinga au Brésil. Ces dernières années, plusieurs régions ont connu une baisse des précipitations, poussant de grandes métropoles comme São Paulo et Brasilia à instaurer un plan de rationnement de l'eau pendant de longues périodes.

Selon des données publiées récemment, au cours des quatre dernières années, 55 millions de Brésiliens ont souffert des conséquences liées aux événements climatiques[2]; des conséquences certainement exacerbées par le changement climatique mondial et la hausse des températures ressentie dans tout le pays. Comme nous le savons, tous les éléments nécessaires à la vie de tous les êtres vivants et de la Terre elle-même font partie d'une unité complexe, dans laquelle tous dépendent les uns des autres. L'eau est l'un de ces éléments essentiels à la vie. En outre, c'est précisément parce que tout est étroitement lié que la crise de l'eau est la preuve que l'impact de l'activité humaine sur la planète a bouleversé les cycles de l'eau. Bien que l'eau ne disparaisse pas, elle n'est plus disponible dans toutes les régions au moment où la Terre-Mère a voulu qu'elle le soit, au cours de son long processus de création.

Lire la suite…

Questions:

  1. Qui sont les responsables des catastrophes socio-environnementales liées à l'eau?
  2. Que pouvons-nous et devons-nous faire pour prendre soin de l'eau et bâtir des sociétés du bien-vivre?
Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
UN AVENIR PLEIN D’ESPÉRANCE
Développement et Paix – Caritas | « Amour et vérité se rencontrent… »
Développement et Paix – Caritas 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes
Développement et Paix – Caritas | Êtes-vous Partagens?
Billet spirituel-Avril 2018
Prière-Réflexion : Poussière d’étoiles
7e semaine pour l’eau – L'eau : un appel à la bénédiction des personnes bienveillantes !
6e semaine pour l’eau – Les robinets ouverts de l'Amérique latine
5e semaine pour l’eau - BIEN VIVRE : LA VOIE QUI MENE A L’ESPOIR – une perspective équatorienne!
4e semaine : LA LUTTE QUOTIDIENNE POUR L'EAU, SURTOUT CELLE DES FEMMES