Dans la section: Prières et réflexions

Billet spirituel – Janvier 2018

OUVERTES À LA TRANSFORMATION

Les transformations au cœur des événements de l’Église

Laissez Dieu vous transformer

et vous donner une intelligence nouvelle.

Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut :

ce qui est bien,

ce qui lui est agréable et ce qui est parfait. Rm 12, 2

Poursuivant notre re-lecture des 175 ans d’existence de notre Congrégation SNJM, nous ne pouvons manquer d’être saisies par deux événements majeurs qui ont marqué à jamais notre destin communautaire. Il s’agit, bien sûr, du Concile Vatican II et de la Révolution tranquille vécue au Québec dans les années 60. Attardons-nous aujourd’hui au premier événement.

Dès le début de son pontificat, le pape Jean XXIII  a voulu donner un  nouveau souffle à l’Église. Et il convoqua le Concile Vatican II. Une œuvre de foi et de courage que poursuivra Paul VI, son successeur. L’un des décrets : Perfectae Caritatis (Recherche de la charité parfaite) s’adressait aux congrégations religieuses et les pressait d’entreprendre un aggiornamento, une rénovation spirituelle de la vie religieuse. Un défi de taille!

Il s’agissait de nous mettre à l’écoute de l’Esprit pour entendre les appels de ce décret :

  • à suivre le Christ des Évangiles,
  • à mieux saisir l’inspiration première qui a animé notre fondatrice (charisme), 
  • à communier à la vie de l’Église par une mise à jour de nos connaissances bibliques, théologiques, pastorales, œcuméniques, missionnaires, sociales,
  • à discerner « les signes des temps » et les besoins de l’Église.

Concrètement, ce décret nous demandait de réviser nos constitutions, coutumiers, livres de prière, pratiques courantes, etc., afin d’être des disciples pour notre temps.

Notre Congrégation a répondu à cet appel avec sérieux, conviction et enthousiasme. Plusieurs sœurs ont apporté une contribution remarquable par leurs recherches et leurs écrits, leur travail de révision et de réécriture des Constitutions. Également, par les échanges communautaires, la participation aux chapitres généraux et diverses formes d’animation.

Quelques documents témoins

Le sommaire du 24e Chapitre général (1967) présentait les principes et les changements approuvés. Il invitait, entre autres, à plus de flexibilité par rapport à la vie spirituelle et communautaire, pensons aux fraternités... À plus d’adaptation à la vie réelle : nom civil, habit, visite dans sa famille, budget personnel, etc. À plus de participation et de responsabilité personnelle. Bref, à tenir davantage compte des exigences de la vie apostolique.

Le document À l’écoute de l’Esprit paru en 1968 venait en quelque sorte donner un esprit à ces changements. En voici un extrait significatif :

La figure de notre fondatrice nous incite à avancer (…) dans des voies de rénovation spirituelle et d’adaptation aux exigences des temps (…). Pour répondre à cette urgence, notre communauté repense la formation de ses membres, rajeunit ses structures, dans un esprit de service à l’Église et d’ouverture au monde; elle élargit l’éventail de ses activités apostoliques; elle approfondit, grâce aux lumières de la théologie rénovée, le sens de la vie consacrée. (p. 3 et 4)

Les Actes du 26e Chapitre général (1976) présentaient l’énoncé de notre charisme, ensuite formulé dans nos Constitutions et Règles (1985) :

En fidélité à l’esprit de notre fondatrice, nous sommes une communauté de religieuses  consacrées à Dieu, aux noms de Jésus et de Marie, et nous voulons,  par notre vie, proclamer la primauté de l’amour de Dieu. Animées par une charité active, nous collaborons à la mission éducative de l’Église par l’éducation chrétienne, surtout celle de la foi, avec un souci particulier pour les pauvres et les défavorisés.       (Constitutions No. 5)

Ces mêmes Constitutions nous engagent, sur les pas de Marie-Rose Durocher, à vivre notre consécration religieuse en termes d’appel et de réponse à Dieu. Elles nous incitent à servir ensemble, au nom de Jésus, par la chasteté qui est élargissement de notre capacité d’aimer; par la pauvreté qui est partage, solidarité, simplicité de vie et promotion de la justice; par l’obéissance qui est recherche commune de la volonté de Dieu; par l’actualisation de notre charisme centrée sur le plein développement de la personne.

Plus récemment, les Actes du 34e Chapitre général (2016) nous invitent à une vision renouvelée:

Dans un esprit de contemplation, nous puisons dans l’Évangile et dans la vision fondatrice de la bienheureuse Marie-Rose Durocher le courage d’avancer dans une vision renouvelée. Que l’Esprit nous incite à nous laisser interroger par les questions émergentes de notre temps. Que nous puissions agir avec audace et liberté en élargissant nos cercles de collaboration, en imaginant notre mission sous un jour nouveau, mission ouverte pour le bien du monde, de l’Église et de toute la Terre. (page 5)

Réflexion

Comment Vatican II a-t-il suscité ouvertures et transformations dans notre vie de prière, notre vie communautaire, nos engagements apostoliques?

Quel chemin avons-nous parcouru ensemble depuis 60 ans?

Action de grâce

Loué sois-tu, Seigneur,

pour ton Souffle inspirateur

qui a transformé nos vies.

Loué sois-tu d’avoir ouvert nos esprits et nos cœurs

à de nouveaux horizons et de nouvelles initiatives.

Garde-nous toujours sensibles

aux appels d’aujourd’hui et de demain.

 

Simone Perras, s.n.j.m. en collaboration avec l’ÉLP
Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
Prière et réflexion sur la traite des êtres humains
Billet spirituel – Janvier 2018
CÉLÉBRATION DE L’AVENT 2017
Billet spirituel – Octobre 2017 - Les transformations dans la communauté tout au long de son histoire
Prière de louange
Chant - Vienne la paix
Écoute
Prière à Marie
Prière pour la Journée de la Terre – le 22 avril 2017
SEMAINE 7 - Le certificat Communauté bleue : la réponse des Églises en faveur du droit à l'eau