Dans la section: Chez-nous

Comprendre l’action sociale avec l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal

Avec humour et beaucoup d’entrain, Sr Esther Champagne de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal, a fait voyager son auditoire dans le temps lors de sa présentation, le vendredi 19 janvier dernier. Invitée dans le cadre de la série Découverte des communautés religieuses, présentée à la Maison Jésus-Marie, Sr Champagne a brossé un tableau complet de la congrégation fondée par Marie Gérin-Lajoie en 1923.

À 82 ans, Sr Esther n’a rien perdu de sa verve et de sa mémoire! Elle a su maintenir l’intérêt des personnes présentes en intégrant de nombreuses anecdotes dans sa présentation d’une heure. Un fait d’armes à souligner d’autant plus qu’elle a dynamisé toutes les personnes présentes dans leurs engagements respectifs.

Brossant un portrait très vivant de son institut, Sr Esther s’est d’abord attardé à la présentation du charisme voué à l’action sociale sous toutes ses formes : « accompagnement des familles, des jeunes, des immigrants dans un Québec en constante évolution et dans une Église ouverte sur le monde. »

Lutter contre l’injustice et la violence

Marie Gérin-Lajoie avait en tête de créer une communauté de « femmes animées par le désir de servir Dieu et la soif d’une plus grande justice » en s’appuyant sur cette vision « par une vie intérieure intense jointe à la connaissance du monde et à l’action, s’efforcer de mettre les vérités chrétiennes à la portée de nos mentalités modernes. »

Pour sa fondatrice, le vocable Notre-Dame du Bon-Conseil avait une signification particulière. Elle faisait ainsi un lien entre les dons du Saint Esprit reçus par la Vierge Marie le jour de la Pentecôte, aux exigences de la vocation apostolique.

« Le conseil est un élément de sagesse pratique indispensable dans la vie. Le don de conseil donne une lumière intérieure rapide et vive : le Saint Esprit parle au cœur et fait choisir ce qu’il faut dire et faire », soulignait-elle.

De nos jours, la congrégation continue à s’impliquer dans une variété d’œuvres tout travaillant activement à la culture de la paix par l’entremise de l’organisme Centre de formation sociale Marie-Gérin-Lajoie, mis sur pied par l’Institut en 1996. Son rôle est de favoriser l’engagement citoyen responsable dans le but de contrer l’injustice et la violence sous toutes ses formes.

Pour en savoir davantage sur l’histoire de cette congrégation et sur cet organisme.

Reportage photos – Sr Gisèle Lalande

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Histoires d’amour avec les SNJM
Une femme qui « allie bien la tête et le cœur » à la direction générale de la Maison Jésus-Marie
Un concert enlevant sous les rythmes latins avec l’ensemble Harpissimo-Québec
Un spectacle d’enfants sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre
Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)
Retour poétique sur l’histoire d’un naufrage oublié
Octuor à cordes et chorale au programme de la Maison Jésus-Marie
Une saison de concerts bien chargée à la Maison Jésus-Marie
Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »
La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire