Dans la section: En souvenir

Sœur Thérèse Laramée

"Nous ferons chez lui notre demeure". (Jn 14, 23)

Le 29 octobre 2017, sœur Thérèse Laramée,
en religion M.-Marguerite-de-Jésus
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 92 ans dont 70 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec, elle était la 12e des 13 enfants
d'Arthur Laramée et d'Hortense Desjardins.

Thérèse grandit dans une famille très unie et avec des parents exceptionnels. Elle étudie à l'École Notre-Dame-de-Bon-Secours, dirigée par les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Elle confie: "À cause d'une faiblesse de santé, j'ai eu des absences prolongées chaque année. Maman suppléait comme professeur." Dès l’âge de 10 ans, elle commence des études de piano. Sa 11e année scolaire terminée, Thérèse demeurera trois ans à la maison, elle en profite pour étudier l'orgue.
Elle entre au Noviciat des SNJM à 20 ans. Elle est la huitième de sa famille  à se consacrer à Dieu: parmi ses frères, quatre sont Jésuites et deux sont prêtres séculiers, une sœur aînée a, de son côté, joint les rangs des Sœurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception.

Désormais nommée sœur Marguerite-de-Jésus, Thérèse s'ennuie de sa famille, particulièrement de sa sœur Marguerite, qui est de deux ans sa cadette et qui viendra la rejoindre comme SNJM. Novice missionnaire, elle demeure au noviciat et enseigne le piano au Mont Jésus-Marie, petit collège qui loge dans le même édifice. C’est sa première expérience de l'enseignement, elle aime les enfants mais trouve l'enseignement, difficile.  Elle est soutenue par le leitmotiv: "Accomplir la volonté de Dieu". Elle poursuit l'étude de l'orgue jusqu’à la maîtrise inclusivement.

Pendant toute sa vie active, sœur Thérèse dit n'avoir connu que trois maisons hors de la maison-mère: Outremont, Valleyfield et Longueuil; elle y totalise neuf ans d’enseignement de la musique. Revenue à la maison mère, elle y est l'organiste attitrée: c'est vraiment sa vocation et le demeurera jusqu’aux derniers moments de sa vie! Elle assume aussi d'autres responsabilités: aide à la liturgie, animation de groupes, assistance à la supérieure provinciale.

En 2005, après la fermeture de la maison-mère, sœur Thérèse devient  animatrice d'un groupe qui vit à Cartierville, elle y touche aussi l'orgue pour les soeurs de la Providence. Arrivée à la maison Jésus-Marie en 2008, elle est titulaire de l'orgue et rend de multiples services communautaires.

Sa présence suscite les témoignages suivants: Sœur Thérèse "a partagé sa foi et son espérance toujours dans le calme, avec sagesse, patience, humilité et sûreté de jugement." "Elle était proche de ses soeurs, avec un penchant pour celles qui avaient besoin d'aide, attentive, sachant écouter, empressée à faire plaisir."

Sœur Thérèse a elle-même résumé sa vie religieuse dans cette phrase: "recherche d'une relation constante avec Jésus et Marie." et "mes dévotions: l'Eucharistie, la Sainte Vierge, Mère Marie-Rose". Fidèle au quotidien vécu elle conclut: "Ma profession d'organiste m'a gardée près du Seigneur".

Le 29 octobre 2017, elle a rejoint ce Seigneur dont elle était déjà si proche et elle chante désormais à jamais les louanges de Celui qu’elle a honoré, de la façon la plus harmonieuse qui soit, par toute sa vie donnée.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand