Dans la section: En souvenir

Sœur Madeleine Poliquin


"Voici l'époux qui vient, allez à sa rencontre" (Matt 25, 6)

Le 15 septembre 2017, sœur Madeleine Poliquin,
en religion Marie-Aldophe,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 98 ans dont 74 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec,  elle était la 6e des 10 enfants
d'Adolphe Poliquin et d'Arthémise Rochon.


La famille de Madeleine compte cinq garçons, cinq filles, dont son jumeau qui meurt en bas âge. Les enfants grandissent à Montréal dans la paroisse St-Louis-de-France. Les parents valorisent l'instruction et l'éducation, ils font de nombreux sacrifices pour accorder des études poussées à tous leurs enfants: collège classique et musique. A la maison, la prière familiale quotidienne et la foi incarnée sont des germes de vocations: cinq enfants opteront pour le don de leur vie à Dieu, quatre religieuses et un jésuite. 

Madeleine fréquente le Pensionnat Mont-Royal de la 1re à la 11e année, 4e Lettres-Sciences et termine sa 9e année de musique. C’est ainsi qu’elle connaît les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie; elle les connaît également par ses deux sœurs aînées, Cécile et Thérèse qui sont déjà religieuses dans cette Congrégation,

"Déjà, jeune, je rêvais de marcher dans la voie la plus directe, celle de me consacrer au Seigneur toute ma vie durant. Au couvent, j'ai admiré le dévouement des religieuses SNJM et leur capacité dans l'enseignement: classe et piano."

Madeleine a 22 ans lorsqu'elle entre au noviciat des SNJM. "J'ai vraiment été heureuse au noviciat. Je me sentais bien casée, la joie, la prière et le travail furent mes compagnes de route."

Sœur Marie-Adolphe fait carrière dans l'enseignement du piano à La Patrie, Côteau-Station, Maskinongé, Hochelaga, St-Lambert, elle assume la direction dans ces deux dernières institutions. Elle totalise 43 ans d’enseignement. De caractère paisible et d’une compétence reconnue, ses compagnes et ses élèves sont heureuses avec elle.

A 66 ans, elle arrive à la Résidence Ste-Émélie où pendant 23 ans, elle rendra des services communautaires: aide à l'économat, couturière, accompagnatrice des malades, réceptionniste. Sœur Madeleine traduit dans le quotidien son amour de Dieu: "Compagne agréable, délicate et dévouée, elle est toujours prête à rendre service. Rayon de soleil, sa joie de vivre l'aide à supporter la souffrance physique qui l'accompagne."

En 2008, Soeur Madeleine est accueillie à l'infirmerie de Longueuil. C'est à son tour de recevoir des soins. Durant les deux dernières années, sa sœur, Marthe, SNJM, lui apporte une bienfaisante présence quotidienne. "Sœur Madeleine portait en elle une musique qui faisait danser la vie."

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Marquis
Soeur Jeanne Gamache
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin