Dans la section: Actualités

Portes ouvertes le 12 août à la Maison de la Congrégation SNJM

Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) participeront à nouveau à la journée familiale, organisée dans le cadre des activités du mois de l’archéologie, au parc de la Baronnie. Pour rester dans le ton de la thématique « La vie autour du ruisseau Saint-Antoine », le Service central des archives SNJM présentera son exposition « À la recherche du ruisseau perdu ».

Cette mini-exposition présente des plans cadastraux et des photos de ce vestige du patrimoine longueuillois.  Les visiteurs auront droit à des documents inédits, disponibles uniquement au Service des archives SNJM, notamment sur des rues, maintenant disparues. Si l’on se fie aux commentaires des visiteurs, cette mini-exposition vaut amplement le détour, surtout si l’on profite des explications de l’archiviste ou de la guide.

Visite de la maison de fondation SNJM

En parallèle aux activités proposées sur le site du parc archéologique de la Baronnie, toute la journée du 12 août prochain (de 10 h à 16 h), il sera possible de visiter la première école « modèle » de Longueuil, devenue la Maison de fondation de la congrégation des SNJM. Située en diagonale au parc de la Baronnie, à côté de la Maison de la Congrégation, cette maison ancestrale révèle des petits trésors patrimoniaux.

Sa visite est l’occasion de découvrir des particularités architecturales et de donner du sens à certaines expressions encore couramment utilisées de nos jours, que l’on songe seulement à la « pendaison de la crémaillère »! Elle permet également de mieux saisir dans quelles conditions nos ancêtres vivaient tout en prenant connaissance de tout un pan de l’histoire des SNJM.

Mère Marie-Rose

Dans le cadre de cette journée au programme diversifié et fort chargé, on retrouve des présentations diverses, y compris la présence de personnages historiques costumés, sur le site. Une coopérante des SNJM s’est prêtée au jeu de la reconstitution, en personnifiant Mère Marie-Rose, fondatrice de la première congrégation religieuse canadienne d’enseignantes au Canada. Elle racontera quelques moments forts à l’époque de la création de la congrégation en 1843 et répondra aux questions du public.

Les personnes qui souhaiteront en savoir davantage sur cette femme inspirante pourront poursuivre leur exploration à la Maison de la Congrégation, en visitant le Centre Marie-Rose, la chapelle et les pièces historiques où a vécu la Bienheureuse Marie-Rose.

Ceux et celles qui manqueront de temps pour tout voir cette journée-là, auront la possibilité de se reprendre, puisque le Centre Marie-Rose est ouvert tout l’été, du mercredi au dimanche, de 10 h à 16 h ou sur rendez-vous, en dehors de cet horaire. Les visiteurs pourront aussi se rendre à la salle d’exposition où l’on présente des documents inédits sur le ruisseau Saint-Antoine, jusqu’au 31 août.

L’invitation pour le 12 août est lancée à toutes et tous!

Autres articles récents dans la section Actualités
Retour sur une période charnière de la vie religieuse au Québec
Un beau moment de rencontre pour explorer les particularités de la religion orthodoxe
« Semer l’espérance pour la planète » *
Des initiatives concrètes pour améliorer la situation de la planète au PSNM
Deux projets écolo au Collège Durocher-Saint-Lambert
« Une Bible des femmes », une relecture de la bible avec une perspective féministe
L’organisme Chemins de vie salue l’apport des SNJM
Une intégration qui nourrit espoir et rêves
Une façon complémentaire d’appuyer des projets servant la mission SNJM
S’ouvrir aux autres pour lutter contre les préjugés