Dans la section: Actualités

Talitha Kum : un réseau de réseaux pour contrer la traite des personnes

Sr Claudette Bastien, snjm, a participé à la rencontre internationale du réseau Talitha Kum, qui avait lieu du 19 au 23 juin dernier, à Rome. Ce réseau international de la vie consacrée contre la traite des personnes réunissait des représentantes de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique du Sud, d’Australie, d’Europe, du Canada et des États-Unis.

Cette rencontre avait pour but de favoriser bien entendu, la connaissance entre représentantes d’horizons divers. Elle visait également à présenter les différents réseaux existants à l’échelle continentale ou régionale. Interrogée sur ses impressions, Sr Claudette Bastien parle d’une découverte. « C’est un réseau dont j’ai entendu parlé de l’extérieur et qui me touchait moins. Maintenant que j’ai rencontré les personnes qui en font partie qui se solidarisent pour mieux agir à travers le monde, c’est très touchant et stimulant. »

L’expérience vécue par Sr Patricia Ebegbulem du Nigéria vient d’ailleurs confirmer la pertinence d’entretenir des relations entre tous les groupes d’aide, comme le mentionne Sr Claudette. « Sr Patricia accueille dans sa maison d’hébergement au Nigéria, des jeunes filles qui ont vécu la prostitution en Europe que des sœurs du réseau lui envoient. C’est toute une collaboration! »

Des journées de formation

Ces jours de rencontre ont été très enrichissants, notamment avec les présentations de divers organismes internationaux, dont Caritas Internationalis, recensant les ressources et les actions mises en place pour contrer la traite.

Les représentantes des deux nouveaux dicastères, soit celui sur les réfugiés et les migrants, section traite de personnes, d’une part, et celui sur les femmes d’autre part, sont venues entretenir les participantes de Talitha Kum, sur leur rôle. Deux ambassadrices au Vatican, rattachées au volet « traite de personnes », ont également échangé sur ce dossier, considéré comme une préoccupation majeure au Vatican.

Les participantes de cette rencontre Talitha Kum ont également eu droit à une formation sur la façon de constituer une base de données sur la traite avec l’aide du Fr Peter Lah,sj enseignant à l’Université grégorienne.

Besoin de financement

La présence d’une sœur africaine, Sr Jane Wakahiu LSOSF, Director of Catholic Sisters Initiative, soulignant l’existence d’une fondation (Fondation Conrad N. Hilton), intéressée à supporter financièrement des projets parrainés par des religieuses a été également appréciée. Rappelons que tous les réseaux de religieuses contre la traite, manquent cruellement de fonds pour mener à bien leur mission.

Par ailleurs, les membres de l’organisme ont échangé quelques idées pour préparer l’année anniversaire des dix ans de l’organisme en 2019. Cet organisme est né du désir partagé de coordonner et renforcer les activités contre la traite mises de l’avant par les femmes consacrées sur tous les continents. Ce « réseau de réseaux » favorise des initiatives contre la traite dans le respect des différents contextes et cultures.

Toutes les représentantes sont reparties encouragées et stimulées, d’autant plus qu’avec les avancées technologiques, elles espèrent pouvoir participer à des conférences téléphoniques qui permettront de maintenir des relations constantes et plus productives.

Soulignons que c’est à titre de représentante du CATHII (Comité d’action contre la traite interne et internationale) que Sr Claudette Bastien, snjm, a participé à cette rencontre. Sr Claudette milite contre la traite des personnes depuis le début du CATHII, fondé en 2004, sur l’initiative des congrégations religieuses féminines au Québec. Ces dernières répondaient ainsi à l’appel lancé en 2001, par l’Union internationale des Supérieures générales (UISG), préoccupée par l’exploitation humaine.

Photo de groupe :

La rencontre des coordonnatrices de Talitha Kum réunissait : Soeurs Patricia Ebegbulem (Africa), Adeline Abamo (Asia), Carmela Gibaja (Amérique latine), Gabriella Bottani (coordonnatrice internationale), Noelene Simmons (Oceania), Imelda Poole (Europe), Claudette Bastien (Canada) and Ann Oestreich (États-Unis).

Voir autres photos – Crédit Photos : Talitha Kum

Autres articles récents dans la section Actualités
Visiteurs comblés aux « portes ouvertes » des SNJM
Portes ouvertes le 12 août à la Maison de la Congrégation SNJM
65 années d’amitié pour une cohorte d’étudiantes du Collège Jésus-Marie, cuvée 1952!
Talitha Kum : un réseau de réseaux pour contrer la traite des personnes
Rendez-vous le 26 août - Retrouvailles et fête de reconnaissance à la Résidence Sainte-Émélie
Des invités spéciaux pour la fête de la Saint-Jean à la Maison de la Congrégation
Dorothy Guha reçoit le Mérite diocésain
Série Portée pédagogique de l’Orchestre symphonique de Longueuil : Initier les jeunes à la musique classique et encourager la persévérance scolaire
Accueil de familles de réfugiés : « une expérience enrichissante dans le sens de notre mission »
« Une flambée d’espérance » toujours actuelle