Dans la section: En souvenir

Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin

"Mon cœur est prêt, Seigneur, je veux chanter et jouer pour toi." (Ps 57, 8)

Le  1er avril 2017, sœur Denise-Andrée Pepin,
en religion Marie-Natalie,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 88 ans dont 66 de profession religieuse.
Née à Boston, U.S.A., elle était la dernière des trois enfants
de Rodolphe Pepin et d'Édith Phaneuf.

Le milieu familial de Denise-Andrée favorise l'éclosion de ses dons musicaux: son père,  organiste, a étudié à Paris de professeurs célèbres et sa mère est chanteuse et pianiste. Jusqu'à l'âge de seize ans, elle reçoit de son père sa formation musicale. Au niveau scolaire, elle étudie au couvent St-Joseph de Lowell, Mass., puis au Mission High School de Boston, Mass. Elle termine son High School chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, au Pensionnat d'Hochelaga, Montréal. Elle revient à Boston pour sa 1re année du B.A. à l'Emmanuel College. L'année suivante on retrouve Denise-Andrée au noviciat des SNJM, à Outremont, Montréal. Elle a 19 ans.

Après sa profession religieuse, sœur Marie-Natalie, tout en enseignant la musique, poursuit ses études universitaires en musique: Baccalauréat, Maîtrise  à l'Université de Montréal et doctorat à l'Université de Boston. Elle partage la vie communautaire à Beauharnois, au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, Outremont, et principalement à la résidence Édouard-Montpetit durant les trente dernières années avant son séjour à l'infirmerie de Longueuil.

À partir des années ’80, sœur Marie-Natalie enseigne à l'Université de Montréal à plein temps tout en étant professeur à temps partiel à l'École de musique Vincent-d'Indy. À l’UdM, elle devient responsable du département de piano, membre du comité pédagogique, puis directrice de recherche au niveau des Études supérieures. Elle est appelée à donner des conférences pédagogiques et des classes de maître à travers le Canada, en Nouvelle-Angleterre, en Italie et au Texas. Au moment de sa retraite, après 20 ans d’enseignement, elle est proclamée professeur émérite par l'Université de Montréal.

Sœur Marie-Natalie affirme que la musique "est une ouverture extraordinaire sur la beauté. Elle permet de développer l'imagination. La musique permet l'expression directe et accessible de tout ce que l'on vit et nous incite à rechercher une plus grande perfection esthétique."

À 68 ans, la retraite permet à sœur Natalie de diversifier ses activités: cours de conversation française et anglaise à des immigrés, enseignement privé de piano, service de soutien et voiturage auprès de personnes âgées, membre de jury, de comités d'administration…

Au cours des trois dernières années, alors que sa santé baisse, sœur Marie-Natalie se consacre au ministère de la prière à l'infirmerie SNJM de Longueuil. Celle qui a voulu orienter les autres «vers le Bien et vers le Beau» était prête à contempler pour toujours la Beauté incréée! 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin
Sœur Angèle Blais
Sœur Rose-Alba Langevin
Sœur Gilberte Dargis
Sœur Lucie Lambert
Sœur Odette Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Gosselin
Sœur Florence Tancrède
Sœur Stella Plante
Sœur Liliane Bourdeau