Dans la section: En souvenir

Sœur Rose-Alba Langevin

"Quitte ton pays pour la terre que je te montrerai. Tu seras une bénédiction!" (Gen. 12, 1-2)

Le 22 mars 2017, sœur Rose-Alba Langevin,
en religion Marie-Lauriana,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 97 ans dont 73 de profession religieuse.
Née à Rivière-du-Loup, Québec, elle était la 4e des 11 enfants
de Lauréat Langevin et de Rose-Alba Cantara.

Rose-Alba grandit dans une famille fortement unie du bas du fleuve. Aussi apprend-elle tôt à penser aux autres et à aider les plus jeunes. Souvent dans la conversation on parle de l'évangile.

"Mes parents étaient sévère mais joyeux. Ma mère, très pieuse, avait une grande dévotion au St-Sacrement et à la Sainte Vierge. Mon père, employé du C.N.R. (compagnie de transport ferroviaire), savait nous donner des douceurs. Il aimait la musique classique; il nous réunissait pour expliquer l'évangile du dimanche." 

C'est à une ces occasions, devant le passage évangélique "La moisson est grande et les ouvriers peu nombreux" que Rose-Alba entend intérieurement l'appel à se donner. Jeune fille, elle fait partie de la JOC (Jeunesse ouvrière catholique) et à 22 ans, elle frappe au noviciat des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie à Montréal.

Après sa profession religieuse, sœur Marie-Lauriana passe deux ans comme cuisinière au couvent d'Hochelaga. Puis elle est nommée pour la province de New York, aux États-Unis. Elle apprend l'anglais au cœur du quotidien, y demeure pendant 46 ans, servant à Albany et principalement à KeyWest et Tampa. Résumant sa vie, elle dit sobrement: "Expériences nombreuses, uniques, drôles".  Sens de l'humour? capacité de dédramatiser? Sœur Rose-Alba confie: "J'ai reçu un accueil chaleureux; tout le temps passé là-bas, a été bienfaisant pour moi. Ma priorité a toujours été de garder la santé de mes sœurs: plus de 40 ans de bonheur".  Sa principale nomination: cuisinière. Attentive aux besoins de son entourage, son dévouement ajoute d'autres tâches à mesure qu'elles se présentent: chauffeur, coiffeuse, hôtesse, couturière, commissionnaire… Avec elle, la cuisine et la salle à diner ne sont pas territoires réservés: c'est plutôt le chœur de la maison, le "chez-nous" de toutes et tous.

À 73 ans, sœur Rose-Alba revient au Québec, à la résidence Ste-Émélie, heureuse de pouvoir aider des membres de sa famille qui ont besoin de son assistance. Pendant 18 ans, elle sera pour les sœurs malades une aide précieuse à l'infirmerie.

"Avec beaucoup de compassion. de dévouement et de don de soi, elle se rendait dans différents hôpitaux et cliniques pour accompagner nos soeurs malades. Elle ne comptait ni son temps, ni sa peine, ni ses fatigues; elle n'écoutait que son grand cœur."

A partir de 90 ans, sœur Rose-Alba, à son tour, est soignée à l'infirmerie de Longueuil. Avec quelle reconnaissance elle accepte les attentions reçues. Habitée par le Notre Père, la prière qui a marqué sa vie, dans la paix, sœur Rose-Alba s'ouvre à la contemplation  de Son Père, de Notre Père.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Marquis
Soeur Jeanne Gamache
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin
Sœur Angèle Blais
Sœur Rose-Alba Langevin