Dans la section: En souvenir

Sœur Stella Plante

"Je veux jouer pour toi! Éveille-toi harpe, cithare, que j'éveille l'aurore." (Ps 57, 9)

Le 3 février 2017, sœur Stella Plante,
en religion M.-Aline-Marcelle,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 95 ans dont 74 de profession religieuse.
Née à Disraéli, Québec,
elle était la 2e des 4 filles
de Napoléon Plante et d'Aline Pilon. 

Stella grandit à Disraeli et y fréquente le couvent dirigé par les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Elle y termine ses études avec un diplôme supérieur du Bureau Central et une 9e année de musique. À la maison, de son père médecin, et de sa mère infirmière, elle apprend à aimer les soins aux malades et prévoit devenir infirmière.

A 18 ans, elle entre au noviciat des SNJM; tout lui paraît facile et elle se donne à plein. Orientée vers la musique, sœur Aline-Marcelle poursuit ses études (piano, orgue, harpe) et obtient  une maîtrise en interprétation et une licence en matières théoriques. Elle enseigne pendant 24 ans dans nos pensionnats Marie-Rose, Hochelaga, Outremont, École supérieure de musique puis École Vincent-d'Indy, où elle succède à sœur Marie-Stéphane comme directrice, elle y sera de 1967 à 1978.

« En sœur Plante, la Providence donnait à l'œuvre de sœur M.-Stéphane la personne capable de lui assurer un regain de vitalité et d'épanouissement. Jeune, intelligente, excellente musicienne, douée de tact social et de courage, elle était qualifiée pour prendre la tête de cette école en plein essor. »

Lorsqu'elle quitte Vincent-d'Indy, Sœur Stella accepte, à la demande du directeur général du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, de diriger le Conservatoire de musique de Rimouski et cela pendant 7 ans. Durant les trois années suivantes, elle sera directrice adjointe du Conservatoire de Montréal.

Puis vient le temps de la retraite. Sœur Stella exerce, à l'intérieur de la communauté, diverses fonctions: animatrice d'une communauté locale, responsable du Centre Marie-Rose dont la vocation est de faire connaître la vie et l'œuvre de Marie-Rose Durocher et les débuts de la congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Lorsqu'elle est rendue à la résidence Ste-Émélie, elle accompagne les malades dans les cliniques et les hôpitaux. A 86 ans, sœur Stella est reçue à l'infirmerie de la maison Jésus-Marie: temps d'intériorité, d'abandon. Alors que la mémoire s'engourdit, elle garde sa délicatesse, son exquise politesse, son grand amour de la musique, son ardeur à battre la mesure lorsque l'on chante!

Au cours des dernières années, la musique était pour soeur Stella, le moyen privilégié d’exprimer son être profond. Nul doute que les harmonies célestes sauront combler celle qui joyeusement, aimablement, a sans cesse recherché la  beauté.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin
Sœur Angèle Blais
Sœur Rose-Alba Langevin
Sœur Gilberte Dargis
Sœur Lucie Lambert
Sœur Odette Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Gosselin
Sœur Florence Tancrède
Sœur Stella Plante
Sœur Liliane Bourdeau