Dans la section: En souvenir

Sœur Germaine Dargis

"Priez en tout temps" (Luc 21, 36)

Le 13 janvier 2017, sœur Germaine Dargis,
en religion M.-Lise-Thérèse
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 90 ans dont 68 de profession religieuse.
Née à Saint-Louis-de-France,
elle était la 4e des 13 enfants
d'Ernest Dargis et d'Aldéa Buissière.

Germaine naît dans une famille profondément croyante dont la prière est le pain quotidien:
"Chez nous la prière avait la première place: Angélus midi et soir, en commun tout en travaillant, prière matin et soir: ensemble nous nous mettions à genoux, prière pas trop longue mais en présence de Dieu. Le dimanche, mon père à 4h p.m. allait toujours faire son chemin de la croix à l'église, maman à la maison avec les plus jeunes… Les plus âgés nous étions libres d'aller à l'église."

Elle fréquente l'école paroissiale jusqu'à la 7e année, puis  travaille dans les maisons privées qui lui sont recommandées, dont celle du frère de sœur Béatrice Héon, s.n.j.m. Intérieurement, Germaine désire devenir religieuse. Le rayonnement de sœur Béatrice, en visite, l'impressionne: "J'ai été frappée par elle; je me suis dit: c'est dans sa communauté que j'entre".

Au mois de janvier de ses 19 ans, Germaine entre au postulat des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. "Je me suis sentie chez nous, rien ne m'a surprise. Chez nous, il y avait beaucoup de prières et de sacrifices. Maman nous disait: "Quand vous êtes seuls, mes enfants, priez intérieurement." Elle avait déjà une formation à la prière et au travail.  Après sa profession religieuse, elle entame une carrière de 25 ans comme cuisinière dans les pensionnats Marie-Rose, Beloeil, Mont-Royal, l'Épiphanie, Valleyfield, Longueuil et Verchères.

Après une année de ressourcement, elle est orientée vers des services diversifiés particulièrement à la maison mère, puis aux résidences de Ste-Martine et Ste-Émélie: aide aux malades, lingerie, entretien ménager, réfectoire, réception.

À mesure que sa santé diminue, sœur Germaine se sent davantage appelée au ministère de la prière.  La confidence de sa mère gardée en mémoire au long des années, prend du relief: "Toi, Germaine, tu es la 4e station dans mon chemin de croix - Jésus rencontre sa Mère." et sœur Germaine accentue sa dévotion à Marie, désirant qu'à ses funérailles un chant à la Vierge soit chanté.

Sœur Germaine, discrète, effacée et disponible a toujours donné sa pleine mesure. Elle était prête à accueillir, sous la protection de Marie, le moment du grand départ qu'elle avait bien préparé.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin
Sœur Angèle Blais
Sœur Rose-Alba Langevin
Sœur Gilberte Dargis
Sœur Lucie Lambert
Sœur Odette Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Gosselin
Sœur Florence Tancrède
Sœur Stella Plante
Sœur Liliane Bourdeau