Dans la section: Chez-nous

Amoureuse de la vie, Rose Lévesque affiche toujours sa passion pour promouvoir les arts

Artiste-peintre autodidacte et auteure, Rose Lévesque en a surpris plus d’une par sa fougue et sa joie de vivre, malgré ses 82 ans. Invitée à raconter son parcours dans le cadre de la série « Portrait de femme », cette résidente de Saint-Hubert a parlé de sa passion pour les arts.

Ayant elle-même apprivoisé peu à peu le milieu des arts visuels, Rose Lévesque a orchestré de nombreuses activités pour faire connaître et reconnaître le talent des artistes d’ici. Outre l’organisation d’exposition d’œuvres d’arts dans les centres commerciaux pour rejoindre un maximum de personnes, Madame Lévesque a aussi donné des sessions gratuites d’initiation aux arts, dans les résidences pour personnes âgées tout en y tenant également des expositions.

Elle a étendu son action auprès des jeunes, en planifiant par exemple, des concours de dessins. Elle a aussi favorisé leur apprentissage ou leur connaissance du milieu culturel dans le cadre d’événements, comme les Journées de la culture.

Cette dame énergique a développé en parallèle une autre passion, soit celle de l’écriture en rédigeant en 2006, un premier recueil de poèmes « Les mots qui coulent ». Cette incursion dans le milieu littéraire a été suivie par la publication d’un recueil collectif de poésies, intitulé « Paroles de femmes ».

Une « maison-musée » connue aux quatre coins du monde

Au cours de sa présentation, soutenue visuellement, Madame Lévesque a parlé bien entendu de sa Maison de l’artiste que plusieurs connaissent sous le nom de la « maison-musée ». Cette dernière est un lieu de culture historique sans précédent. On y retrouve des fresques recouvrant tous les murs et les portes de la maison. En visitant cette « maison-musée », on entreprend un voyage dans le temps et dans l’histoire du Québec. Encore aujourd’hui, Rose Lévesque commente un tour guidé aux visiteurs, venus partout dans le monde.

Même si le poids de l’âge se fait sentir, Rose Lévesque continue à donner des conférences et s’adonner à sa passion pour les arts. Elle caresse toujours le rêve que son œuvre lui survive, notamment en gardant accessible au public, sa Maison de l’artiste, après son départ.

Impressionnées par ce parcours atypique, plusieurs participantes ont salué cette présentation. Elles ont également grandement apprécié être en contact avec une personne qui démontre autant d’amour pour la vie, peu importe l’âge!

Consultez l'album photos - Crédit photos : Sr Gisèle Lalande

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un appel à développer un art de l’attention et à voir l’étranger autrement
Se « donner un temps de grande fête intérieure » …
Missionnaire un jour, missionnaire toujours!
« Ouvrir les portes à la VIE pour garder la mission SNJM vivante jusqu’au bout! »
Célébrer les anniversaires sous le thème « Chantons la vie »
La poésie kasàlà ou l’art de célébrer la vie dans la personne
De missionnaire au Cameroun à l’Accueil Bonneau
Superbe geste d’amour et de partage pour débuter l’année au pavillon Saint-Charles
Amoureuse de la vie, Rose Lévesque affiche toujours sa passion pour promouvoir les arts
Debout! Veillons.