Dans la section: Chez-nous

Une réussite totale pour le jardin de ville Marie-Rose-Durocher

Tout l’été, les sœurs de la Résidence Marie-Rose-Durocher ont vu pousser, prendre forme, allonger et se colorer, ce que l’on appelle désormais le jardin de ville Marie-Rose-Durocher.

Au-delà de l’émerveillement face à cette nature qui s’éveille, qui apporte de la couleur, de la gaieté et de nombreux plaisirs des sens, dans cette cour d’asphalte, il faut souligner l’assiduité et la ténacité des sœurs bénévoles qui se sont remplacées pour les arrosages du matin et du soir.

L’heure de la cueillette étant venue rapidement, les sœurs ont pu déguster avec joie et bonheur le fruit de leurs labeurs.

Les retombées d’une belle aventure…

Au début de l’automne, alors que la température ne favorise plus la maturation des plants, les sœurs bénévoles ont procédé à la dernière collecte des légumes et au nettoyage du sol pour enlever les résidus. « Vider » le jardin, le préparer pour l'hiver, envoyer des sacs pour le compost, tout se fait en équipe, par une journée fraîche et ensoleillée! Que de joies partagées!

Pendant que l’on s’active à l’extérieur, les dernières tomates recueillies sont entreposées à la noirceur pour les aider à mûrir alors que d’autres serviront à préparer un délicieux ketchup vert, sous les bons soins de M. Robert, un des cuisiniers de la résidence.

La récolte abondante et la collaboration des nombreuses bénévoles laissent présager une suite à cette première expérience d’« urbaincultrices ». Une histoire à suivre… l’an prochain.

Consultez l'album photos de cette fin de saison

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Faire connaître l’histoire de Longueuil par son patrimoine bâti
La musique toujours au rendez-vous à la Maison Jésus-Marie
On célèbre les 100 ans de Sr Olivette Blais, une femme d’action
Une célébration eucharistique riche de sens
Dialogue interreligieux : Qui est Dieu selon la foi orthodoxe?
La musique classique à l’honneur à la Maison Jésus-Marie
Qui est Dieu pour l’Église anglicane?
Servir les autres entretient le bonheur, selon Sr Georgette Larose, centenaire
Un envoi en mission pour l’année « … plein d’espérance »
Histoires d’amour avec les SNJM